Dans les pages de l’Est Républicain, ces vandales du flash automatique ont été baptisés « tueurs de radars ». En l’occurrence, ce week-end sur l’A31, c’est un véritable assassinat qui a été commis, aucune chance n’a été laissée à la victime.

Les meurtriers ont profité d ‘une nuit de brouillard près de Nancy, pour placer la charge au pied de l’appareil. L’engin est donc inutilisable pour un bon bout de temps. Il est même question de le remplacer.

Si le « radar killer » est coincé, il risque de le payer cher. L’addition peut se monter à 3 ans de prison et 45 mille euros d’amendes.

À la tronçonneuse

Cette année, c’est la deuxième attaque très violente contre un radar. En février dernier, toujours sur l’A31, mais à Beaune, un radar avait été sectionné grâce à l’impitoyable utilisation d’une tronçonneuse.

Là aussi, il s’agissait d’un des radars figurant dans le top 10 des plus efficaces de France. En 2009, il avait établi un record régional des contrôles automatisés avec plus de 89.300 déclenchements soit plus de 240 par jour.

 

>>> voyez ici notre article sur les nouveaux radars blindés

ex L'Avenir.net

 

NOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE:

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de l'article, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !