Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 05:50

 

 DANGER DE MORT-copie-3

 

 

Un conducteur français a connu la frayeur de sa vie. Alors qu'il traversait l'Oise sur l'autoroute, son régulateur de vitesse lui a joué des tours. Plutôt que de décélérer son véhicule accélérait, pour finalement atteindre les 200km/h. Cette course "à tout berzingue", longue de 180 kilomètres, s'est ponctuée dans un fossé du côté d'Ostende, sans qu'aucun blessé ne soit recensé.

Le miraculé, un individu souffrant d'un handicap, s'est plaint que ce type de mésaventure lui arrive pour la seconde fois. Le fait que son véhicule ait été spécialement aménagé pour un conducteur handicapé explique certainement ce couac.

Mais un tel incident peut-il arriver à tout un chacun ? En Belgique, un blocage de "cruise control" n'a jamais été signalé à ce jour. "Nous n'avons pas encore été confrontés à une plainte à ce sujet", nous a confié Danny Smagghe, porte-parole de Touring.

Mais, puisqu'il vaut mieux prévenir que guérir, il importe de connaitre la marche à suivre en cas de dysfonctionnement. "Théoriquement, en embrayant ou en freinant, le 'cruise control' se coupe de lui-même. Si ce n'est pas le cas, dans une situation extrême telle que celle-ci, il suffit normalement de couper le moteur et la voiture finira par s'arrêter. Par contre, mieux vaut éviter de couper le contact, car cela risque de bloquer la direction", souligne Christophe Dubon, porte-parole de la Febiac (fédération belge de l'automobile et du cycle).

"Le conducteur doit également téléphoner le plus vite possible à la police, en utilisant si possible un kit mains libres", renchérit Benoit Godart, représentant de l'ISRB.

Dans le cas de notre "infortuné" français, les forces de l'ordre se sont mises en place pour l'escorter et lui permettre de passer les péages tout en évitant de causer un accident. Sur le réseau belge, les péages ne poseraient évidemment aucun problème puisqu'ils n'existent pas. Cependant, on ne donne pas cher de la peau d'un conducteur vivant une telle situation sur nos routes. "La circulation est tellement dense et il existe tant d'entrées et de sorties d'autoroute en Belgique qu'un conducteur ne pourrait parcourir des dizaines de kilomètres sans percuter un autre véhicule", conclut Benoit Godart.

 

ex Lalbre Jonas Legge

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article

commentaires