Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 20:12

ALARMEVoici un cas très courant de mauvaise interprétation qui vous nuit... Gare à la perte d'argent donc. Mieux vaut savoir pour bien se défendre.

 DOLLAR IMAGE TTBTTB

 

 

Après même pas 6 mois d'utilisation, Alain doit faire appel au service après-vente du magasin auprès duquel il a acheté son smartphone. En effet, l'écran s'est fissuré lorsqu'un appel a été réceptionné alors que l'appareil était en charge. Un bon de réception est alors rédigé, et on lui annonce qu'il devra patienter environ 3 semaines avant la réparation. 2 mois plus tard, toujours pas de nouvelle. Il envoie alors un email, et la sentence tombe: les dégâts ne sont pas couverts par la garantie, car ils seraient dus à un choc, une chute ou une pression trop forte sur l'écran. Alain est alors confronté à un choix: une réparation lui coûtant 350€, ou le retour de son appareil non réparé, moyennant le paiement de divers frais pour un total de 49€. Vu la valeur de l'appareil, il opte pour la réparation, et confirme par email son accord. Mais 1 mois et demi après, à nouveau, il reste sans nouvelle. Et doit faire pression pour récupérer son appareil, et constater que la réparation de 350€ lui est en fait facturée près de 100€ de plus que ce que le réparateur agréé par le vendeur réclamait!

 

 

EXCLAMATION 3D'année en année, la loi de 2004 sur la garantie des biens de consommation continue d'être appliquée, et les problèmes qu'elle suscite se multiplient. Il n'est pas rare en effet que les vendeurs tentent de l'exclure, sous prétexte qu'il ne s'agit pas d'un défaut de conformité: tantôt ils invoquent un problème d'oxydation, tantôt ils invoquent une mauvaise utilisation, tantôt ils invoquent une chute de l'appareil. Et ils facturent alors des frais pour la réparation.

Or, en l'espèce, Alain savait ce qui était la cause du défaut, et elle ne résultait pas d'un de ces faits. Mais face au vendeur, il est fort démuni, et n'aura souvent d'autre option que de faire appel au juge. Dans les 6 premiers mois de l'achat, d'ailleurs, le défaut est présumé être un défaut de conformité, ce qui est à l'avantage du consommateur. Mais la loi autorise à prouver le contraire, et c'est ce que les vendeurs tentent de faire au moyen d'une expertise.

En outre, en vertu de la loi, le consommateur a le choix d'exiger du vendeur, soit la réparation, soit l'échange du bien, sans frais, dans un délai raisonnable, et sans inconvénient majeur. Vu le délai qui s'est écoulé entre le premier contact avec le service après-vente, et le moment où Alain a récupéré son GSM, il est certain qu'un échange aurait été plus rapide, et lui aurait causé moins d'inconvénients. Mais à nouveau, les vendeurs se permettent d'imposer au consommateur l'alternative de leur choix, sous prétexte que la loi tempère l'option offerte au consommateur par la formule suivante "à moins que ce soit impossible ou disproportionné".

Enfin, il est certain que le consommateur sera choqué de voir que le magasin lui facture une centaine d'euros supplémentaires, par rapport à ce qu'exige le réparateur. Qu'a fait le magasin, dans ce dossier, à part laisser passer le temps et répondre aux rappels de son client?

 

 

 

A fortiori dans le cas d'un bien d'une certaine valeur, le consommateur ne doit pas hésiter à faire trancher son litige par un juge, car c'est la seule autorité qui lui permettra de faire respecter ses droits par le vendeur. Le CRIOC ne cesse d'être confronté à des particuliers qui éprouvent des difficultés à faire valoir leurs droits, qui sont en principe offerts par la loi de 2004 sur la garantie des biens de consommation. A nouveau, nous réitérons nos recommandations au sujet de cette loi: d'une part, des garanties d'indépendance et de sérieux doivent être imposées pour l'expertise du vendeur, d'autre part, le consommateur doit pouvoir récupérer son bien sans payer de frais, si la garantie n'est pas applicable (en effet, il ne pouvait pas savoir à l'avance l'issue de l'expertise), et enfin, un bien de remplacement doit être fourni au consommateur pendant toute la durée pendant laquelle il est privé du sien.

 

Source: Crioc.be

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans ARNAQUES
commenter cet article

commentaires

Bootable USB Install Windows 7 or Vista 27/08/2014 13:51

Saving money and reducing the unnecessary expense is one of the major factor to live sufficient and meet the ends in any situations. You have made is clear to the users on how to save money and savings from wastage.

Laret 22/03/2013 08:54

Oui,j'ai entendu parler de ce genre d'arnaque.Un cousin de ma moitié est assureur!!!Si j'ai un problème,je fais appel à Steven Seagal pour le règler!!!Bonne journée,Jean-Pierre