Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 12:15
Une très très grande dame !
Du haut de son mètre 32, c'est un top de la bonne humeur, du rire franc et de la générosité. Mimie Mathy concentre à elle toute seule la réussite par la victoire sur un hanicap redoutable.

Ecoutez-la conjuguer volonté, joie et espoir !


Mimie Mathy : «Il faut savoir arrêter...»
Photo : © Gérard BEDEAU / TF
Mimie fait le maximum. Pour servir la cause de l'Unicef, dont elle est ambassadrice, elle a conçu une émission de variétés :Amimicalement, sur TF1. Juste avant la diffusion de Joséphine, ange gardien. C'est avec le même état d'esprit qu'elle accepte de prendre de la hauteur dansTV Magazine.
Mimie Mathy, Amimicalement s'inscrit-elle dans la lignée des variétés de Maritie et Gilbert Carpentier ?
Je serais très fière si les anciens de mon âge disaient cela ! J'avais fait une émission de ce genre il y a plus de quinze ans, avantJoséphine et les Enfoirés. L'idée est revenue l'an dernier. Mais il faut du temps pour préparer une émission que je qualifie de « fiction musicale ».

A-t-il été facile de rassembler vos amis stars ?
Je n'en reviens pas qu'ils soient tous venus ! Ils ont accepté, car ils savent aussi que ce n'est pas une émission pour moi, mais pour mettre en avant l'Unicef, dont je suis ambassadrice.

Comment avez-vous réussi à convaincre Jean-Jacques Goldman ?
Je lui ai envoyé par mail l'idée le concernant. Il m'a juste répondu : « À cause de toi, je vais être encore plus détesté par toutes les émissions que je décline... Tu peux compter sur moi ! ». Je trouve son travail sur les Enfoirés extraordinaire ! C'est quelqu'un de sincère, entier, généreux. Il ne fait pas de bruit, il agit. Je respecte totalement sa discrétion.

La gestion de votre image, c'est important ?
Hormis un peu de promotion chaque année pour Joséphine, on me voit peu dans la presse.

Votre mariage a quand même fait la Une...
Nous avons offert des photos à la presse pour éviter d'être la proie des paparazzis. Le bonheur se partage, mais ne se monnaie pas ! Avec mon mari, nous refusons beaucoup de choses, notamment des vacances payées au bout du monde.

Avez-vous toujours la pression des paparazzis ?
Non, c'est fini. Je suis heureuse en couple, je ne me drogue pas, je ne bois pas... Donc je ne les intéresse pas. (Rires.)

« Bonjour, je mesure 1,32 m. Vous prenez ou pas ? »

Bientôt quinze saisons : comment expliquez-vous le succès deJoséphine ?
Je ne sais pas... À en croire les téléspectateurs, Joséphine est un bain de fraîcheur dans un monde de brutes. On traite de sujets de société sans avoir la prétention d'apporter des réponses et en privilégiant le happy end.

Joséphine, c'est Mimie, non ?
J'ai apporté mes forces, mes faiblesses, mes joies et mes blessures. Je suis quelqu'un d'entier et c'est vrai que, au fil des années j'ai donné beaucoup de moi à Joséphine.

Joséphine aurait-elle pu mesurer 1,70 m ?
Oui, une autre comédienne aurait proposé autre chose. Avant mon arrivée dans ce métier, les gens de petite taille récupéraient les rôles du fourbe ou de celui qui meurt à la fin. Tant mieux si le regard de certains sur ma différence, et la différence en général, a changé.

Finalement, vous avez réussi à faire de votre petite taille un atout...
Parce que je n'ai pas voulu en jouer, mis à part à mes débuts chez Bouvard. Je me suis présentée en disant : « Bonjour, je mesure 1,32 m. Vous prenez ou pas ? ». Et les gens ont pris. Aurais-je réussi avec une taille différente ? Je ne sais pas...

Vous avez été élue personnalité féminine préférée des Français. Cela sonne-t-il comme une revanche sur le destin ?
Cela me fait plaisir pour mes parents... [Mimie s'interrompt, submergée par l'émotion.]. Quand votre fille de 1,32 m vous annonce qu'elle va monter à Paris pour être comédienne, il y a de quoi se poser des questions... Mais ils ont été formidables !

« Je ne suis pas la belle-mère la plus désagréable du monde »

Leur devez-vous votre optimisme naturel ?
Je suis l'aînée de trois filles. Ils auraient pu me laisser fille unique, m'enfermer dans ma différence. Au contraire, ils m'ont poussée à me dépasser. « Tu n'atteins pas quelque chose. Prends une chaise et va le chercher... » J'ai la chance d'être dans une famille où l'on se dit « je t'aime ».

Comment les choses se passaient-elles dans les cours de récréation ?
J'étais chef de bande. Il suffisait qu'on me dise : « T'es petite ! » pour que je réponde : « T'as un gros nez ! ».

Le fait que votre mari, Benoist, ait été peu sensible à votre notoriété l'a-t-il rendu encore plus séduisant à vos yeux ?
Ce fut avant tout la rencontre d'un homme et d'une femme. Cela fait partie des hasards de la vie puisque je l'ai rencontré en le faisant monter sur scène. Est-ce le destin ? Cette date de spectacle, on l'avait annulée plusieurs fois... Je pense que nous avons des anges gardiens. Et, maintenant, nous en sommes à huit ans de rencontre et six ans de mariage.

A-t-il été facile de vous faire accepter par ses quatre enfants ?
Comme dans toutes les familles recomposées, il faut le temps de s'apprivoiser... Cela s'est fait naturellement et puis je ne suis pas la belle-mère la plus désagréable du monde !

Seul regret, l'avoir rencontré un peu trop tard pour faire un enfant ?
Je n'ai aucun regret ! Cela voulait peut-être dire que je n'étais pas faite pour avoir des enfants. Mais je suis huit fois marraine, avec plein de neveux et de nièces. Et mes quatre enfants « adoptifs » me donneront peut-être bientôt l'occasion d'être grand-mère...

« Marre d'entendre dire que l'on va aux Enfoirés pour faire notre promo »

Vos projets pour 2012...
Tourner cinq Joséphine me prend déjà cinq mois ! Ensuite, j'aurai une ou deux missions avec l'Unicef. La prochaine devrait être se dérouler au Cameroun au printemps prochain. Et puis, il y a les Enfoirés...

...que vous avez défendus quand Renaud a qualifié l'émission de « grand cirque carnavalesque » ?
J'en ai surtout marre d'entendre dire que l'on y va pour faire notre promo. C'est aussi récurrent qu'écœurant. On a tous des vies artistiques remplies et l'on y consacre une semaine de notre temps. Le champagne ne coule pas à flots et je défie quiconque de dire que l'on a laissé une note à la charge des Enfoirés !

À quand le retour sur scène ?
Ça me titille. Mais Joséphine est très prenante. Je n'ai plus l'âge de tourner la journée et d'être le soir sur scène. Cela attendra donc au moins 2014 [les commandes d'épisodes courent jusque-là].

Dois-je comprendre que cela marquerait l'arrêt des aventures de Joséphine ?
Mon penchant naturel serait de vous répondre « oui ». Il faut savoir s'arrêter quand ça marche. Je vais essayer de ne pas faire laJoséphine de trop.
ex Tvmagazine.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans PEOPLE
commenter cet article

commentaires

Clovis Simard 12/08/2012 02:22

voir mon blog(fermaton.over-blog.com)

pierre 30/08/2012 08:24



ok


allez aussi voir le mie