Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 16:50

 SIROP.JPGC'est une spécialité locale, issue des magnifiques vergers du Pays de Herve.

Son histoire 

Dès le XVIIème siècle, des fermiers du Pays de Herve fabriquaient, pour eux et pour leurs voisins, du sirop avec des poires et des pommes de leurs vergers. Le but principal était de pouvoir manger des fruits non seulement l’année où il n’y en avait pas (gelées) mais également hors saison. A cette époque, il n’y avait pas de frigo pour conserver les fruits et encore moins de camions pour en assurer l’importation.

 

Sa fabrication

  • L’agriculteur amène ses fruits à l’entreprise. Il les déverse dans une grande caisse appelée « pallox » qui est alors pesée par l’artisan.
  • Ensuite, les pallox sont amenés dans la siroperie et les cuves en cuivre sont remplies de fruits. Ceux-ci sont cuits avec la queue, la peau et la mouche pendant 10-12 heures à feux doux.
  • Puis, l’artisan transvase les fruits dans la presse. En règle générale, il verse cinq seaux de fruits et les recouvre d’une couche de toile de jute et ainsi de suite jusqu'à ce que la presse soit complètement remplie. Ces sacs en toile de jute servent à filtrer et à ne laisser passer que le jus qui est alors stocké dans un réservoir. La pulpe (mouche, queue et peau) reste emprisonnée entre les sacs en toile de jute. Elle est donnée comme nourriture au bétail.
  • Vers 8 heures du matin, le jus est pompé dans les cuves de départ et il doit être raffiné (on doit retirer l’eau qu’il contient encore). Il suffit de le faire recuire à haute température (120°).
  • Petit à petit, le jus s’épaissit, devient plus foncé et se transforme donc en sirop.
  • Le sirop est déversé dans un refroidisseur où il sera mélangé jusqu'à ce qu’il atteigne une température de 50°.
  • Il est mis en pots et est laissé à refroidir sur des étagères. C’est seulement le lendemain matin que les pots recevront leur couvercle.

L’artisan, tout au long de la cuisson, doit être constamment attentif et doit mélanger fréquemment afin que le fond n’accroche pas. Une minute de trop ou une minute trop peu sur le feu et le sirop est trop épais ou trop liquide.

Une bonne saison (période de travail) dure environ 2 mois (15 sept-15 nov) mais peut durer 10-12 jours en cas de gelées tardives.


 

Ses qualités

Pour obtenir 1 kg de sirop, on utilise 8 kg de fruits. Parmi ces 8 kg, on trouve : 1 kg de sirop - 2-3 kg de pulpe - 4-5 litres d’eau (évaporation).

Ce produit naturel présente de grandes qualités :

  • Utilisation de 80% de poires et de 20% de pommes provenant d’arbres à hautes tiges du Pays de Herve.  Ces fruits contiennent la quantité de sucre nécessaire, ils ne sont en aucun cas pulvérisés, ils ne sont pas aussi beaux que les fruits des basses tiges mais ont plus de goût.  
  • Aucun colorants, produits de conservation ou sucre ne sont ajoutés au sirop artisanal. Une bonne saison (période de travail) dure environ 2 mois (15 sept-15 nov) mais peut durer 10-12 jours en cas de gelées tardives.
  • Se conserve plus de 10 ans dans un endroit sec.

Travail personnel

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans RECETTES
commenter cet article

commentaires

Laret. 06/09/2013 09:59

Aah ce sirop de Liège,une institution!Nous l'appelons aussi,le"poiret".A bientôt,Jean-Pierre

pierre 08/09/2013 08:19



dommage qu'ils y ajoutent des dattes et qu'ils le mettent à toutes les sauces


le vrai sirop pur est hollandais: le CANISIUS  de chez LIDL


et pas cher, en plus !


"
Nous vous l’annoncions brièvement hier soir, le sirop Lambert ne se fabrique plus à Blegny mais à Maastricht. La société Lambert a en effet fait appel à un siropier hollandais pour bénéficier de
ses installations modernes. Celles de Blegny nécessitaient un investissement trop important pour se conformer aux normes actuelles. Mais les responsables de la société tentent de rassurer les
consommateurs, le sirop reste le même, avec la même recette d'origine et des fruits du Pays de Liège." J'étais voisin et ami de la siroperie LAMBERT à BLEGNY. Les fermiers pouvaient y
faire fabriquer leur sirop evec leurs fruits !



Laret 07/04/2013 07:56

J'en ai beaucoup mangé pendant ma jeunesse...Ici,en Belgique,il reste tres apprécié.Parfois,on l'appele "poiret".A bientôt,Jean-Pierre

pierre 07/04/2013 08:05



BONJOUR


je vois que vous vous y connaissez 


 


mais maintenant ils y ajoutent des dattes et le mettent à toutes les sauces en le combinant avec d'autres fruits


 


bon dimanche !