Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 05:50

 

Les nouvelles drogues, "défis de la décennie" pour l'Europe

BELGA

DROGUE.JPGDANGER-DE-MORT.JPG

 

 L'Observatoire estime que la consommation de cocaïne pourrait "avoir atteint un sommet".
L'émergence régulière de nouvelles drogues, certaines vendues sur internet comme des substances légales, constitue le "défi de la décennie" auquel l'Europe doit désormais répondre, a mis en garde l'Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT).

Dans son rapport annuel publié mardi à Lisbonne, l'Observatoire estime en revanche que la consommation de cocaïne pourrait "avoir atteint un sommet", celle du cannabis "céder du terrain chez les jeunes" tandis que celle des drogues de synthèse telles l'ecstasy et les amphétamines est "globalement stable ou en recul".

Sur le front des nouvelles drogues, 39 nouvelles substances ont été repérées depuis le début de l'année après 41 substances nouvelles notifiées à l'OEDT et à Europol en 2010. Ainsi, plus de 150 substances sont désormais surveillées par le système européen d'alerte précoce (EWS).

"L'émergence rapide de nouvelles substances psychoactives non contrôlées - souvent vendues sous l'appellation "euphorisants légaux" - constitue un défi croissant tant en Europe qu'à l'échelle internationale", indique l'OEDT.

Face à cette situation "les politiques antidrogue et les réponses européennes doivent désormais être configurées pour répondre aux défis de la prochaine décennie", a commenté Wolfgang Götz, directeur de l'OEDT.

Le constat est en revanche légèrement plus optimiste en ce qui concerne la cocaïne et le cannabis.

"Certains indices positifs suggèrent que la consommation de cocaïne pourrait avoir atteint un sommet et que l'usage de cannabis continue à céder du terrain chez les jeunes", note le rapport.

La crise économique qui sévit actuellement dans de nombreux pays européens pourrait expliquer en partie ce recul dans la mesure où le coût relativement élevé de la cocaïne, entre 50 et 80 euros le gramme, peut en diminuer l'attrait, souligne l'OEDT.

Parallèlement, le nombre de saisies de cocaïne, en augmentation constante, est passé de 56.000 en 2004 à 99.000 en 2009.

L'OEDT note d'autre part que la baisse de la consommation de cannabis pourrait être en partie liée à celle du tabac, les deux substances étant souvent consommées ensemble. Le cannabis n'en reste pas moins la drogue "la plus populaire en Europe".

Enfin, en ce qui concerne les amphétamines et l'ecstasy, l'OEDT note que les tendances des cinq dernières années montre un usage "globalement stable ou en recul" chez les jeunes adultes de 15 à 34 ans.

EX LALIBRE.BE

 

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans SANTE
commenter cet article

commentaires

Laret. 30/09/2013 09:11

Le monde de la "drogue"n'a pas de limite!!Au départ,drogue signifie "médicament"...Mais les dérives ont toujours existé!!A bientôt,Jean-Pierre

Laret. 13/06/2013 11:42

L'usage des "drogues"reste un fléau!Et un énorme commerce...A côté des drogues dures(héroine...),il y a,en effet une infinité de produits plus ou moins dopants,surtout à effets euphorisants ou
excitants...Dérivés amphétaminiques ou autres.Bonne journée,Jean-Pierre