"Le type de visa obtenu par Madonna en août 2012 lui permettait de mener des activités humanitaires et culturelles, mais pas commerciales", a déclaré à l'AFP Vitali Milonov, député local du parti au pouvoir Russie Unie.

L'aspect administratif

Il s'agit d'un visa de trois mois délivré au titre des "échanges culturels", c'est-à-dire "un visa qui ne permet pas de travailler et gagner de l'argent" en Russie, a expliqué le député, indiquant s'être renseigné auprès du ministère des Affaires étrangères.

Le problème financier

Or Madonna a donné deux concerts, à Saint-Pétersbourg et à Moscou en août dernier, "et a gagné des millions", a souligné M. Milonov.

 

Les vraies raisons du harcèlement de Madonna

La star américaine avait plaidé lors de ses concerts en faveur de la cause homosexuelle, affichant également son soutien aux membres du groupe contestataire Pussy Riot, emprisonnées pour une "prière punk" anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.

Des organisations ultra-nationalistes russes avaient porté plainte devant un tribunal de St-Pétersbourg, réclamant à Madonna 333 millions de roubles (8,5 millions d'euros) de dommages et intérêts, mais ont été déboutées.

Une loi adoptée en février 2012 à Saint-Pétersbourg à l'initiative de M. Milonov punit dans la seconde ville du pays tout "acte public" faisant la promotion de l'homosexualité ou de la pédophilie, un texte dénoncé par les défenseurs des libertés.

source:Lavenir

 

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter