Bonne nouvelle pour les consommateurs pressés. Il leur sera bientôt possible de régler leurs petits paiements sans devoir taper le code PIN ou même sortir la carte de banque du portefeuille. C’est la dernière histoire belge.

Jadis, il y avait les billets de banque et les pièces de monnaie. Puis sont arrivées les cartes bancaires. Mais pour les éternels pressés, cela restait trop lent. Et puis Proton est arrivé pour les petits paiements. Un simple clic et le paiement était validé.

Mais voilà, aujourd’hui, l’euphorie est retombée. Et Proton est sur le point de disparaître, certains supermarchés ayant d’ailleurs décidé de renoncer à ce système qui n’a pas réussi à s’imposer. Mais aujourd’hui, une nouvelle solution pourrait entraîner une petite révolution.

Le système a été développé par Keyware, qui se présente comme le numéro des terminaux de paiement en Belgique. La société belge vient de lancer sur le marché un nouveau type de carte bancaire, une carte qui ne nécessite plus de code PIN ou de contact physique pour le paiement.

Visuellement, la carte n’a rien de bien révolutionnaire. Une puce, quelques chiffres pour l’identifier, le logo de l’institution bancaire et un petit pictogramme, symbolisant des ondes.

Pour comprendre ce qui distingue cette carte d’une autre carte classique, il faut la mettre à nu. Car là où une carte classique ne comporte qu’une simple puce, la carte développée par Keyware comporte aussi une antenne intégrée NFC (Near Field Communication). Un petit plus qui fait toute la différence.

Car c’est au travers de cette antenne de courte portée que la carte dialogue avec le terminal de paiement. Comme pour une porte d’accès sécurisée, il suffit de passer la carte à moins de quatre centimètres du récepteur pour débloquer le paiement. Du coup, il n’est même plus nécessaire de sortir la précieuse carte du portefeuille.

Et pour éviter certains abus, le montant est plafonné. Vingt-cinq euros maximum et un nombre de paiements limités. Après quoi, on vous demandera de valider un achat à l’aide de votre code. Avant de pouvoir à nouveau régler d’un simple mouvement de la main de nouvelles transactions peu coûteuses Simple, efficace, il suffisait d’y penser.