Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 18:30

Voici la vraie recette traditionnelle de ces crêpes qui régalent toute la famille et chacun en redemande: elles sont si délicieuses !

      

 

Suite à un commentaire qu'il nous avait envoyé, nous avons pris contact avec Monsieur Louis DEVILLE, écrivain, conteur et homme passionnant et passionné par ses multiples activités.

 Comme il nous signalait avoir consacré un article entier aux bouquettes liégeoises, nous lui avons proposé, et obtenu son accord, d'ajouter dans le nôtre un lien vers sa merveilleuse page.

Vous y trouverez: une notice et le très recherché poème original en wallon liégeois, accompagné d'un lexique.


 >>> Cliquez ici et vous y êtes.

>>> Voyez la  traduction française de Monsieur Louis Deville

 

 

 

                                         ****************

 

Temps de préparation : 240  minutes
Temps de cuisson : 5  minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) :

 - 500 g de farine pour pâtisserie
- 500 g de farine de sarrasin (farine de blé noir)
- 75 g de levure fraîche (3 cubes)
- 2 ou 3 œufs
- 50 cl de lait
- 50 cl d'eau
- 5 cl de rhum
- 50 g de raisins secs selon le goût
- matière grasse pour cuire
- cassonade
sucre fin

Préparation de la recette :

 


Faire tremper les raisins dans le rhum.

Délayer la levure dans un bol d'eau et de lait tièdes avec 2 cuillères à soupe de sucre en poudre. Laisser reposer quelques minutes.

Dans un grand saladier, verser les deux farines. Ajouter une pincée de sel et mélanger avec une cuillère en bois.

Creuser un puits (trou) et y verser la levure délayée, puis mélanger un peu tout en gardant le puits.

Casser les oeufs et les ajouter également dans le creux, mélanger les ingrédients au centre (sans tout mélanger, cela doit former une petite masse au centre du saladier de farines) puis placer un linge sec sur le plat, et laisser lever environ 30 min à 1 h dans un endroit tiède.

Quand le petit mélange lève, ajouter les 50 cl de lait et 50 cl d'eau tièdes jusqu'à obtenir une pâte lisse qui file bien entre les dents d'une fourchette plongée verticalement dans la pâte.

Enfin, ajouter un petit verre de rhum (5-10 cl).

Laisser à nouveau reposer la pâte couverte d'un linge pendant au moins 2 h.

Quand la pâte a bien levé, ajouter éventuellement de nouveau du lait et de l'eau jusqu'à ce que la pâte soit de la bonne consistance...(c'est-à-dire pas trop épaisse).
La cuisson


Procédez à la cuisson des bouquettes (vous pouvez utiliser plusieurs poêles à frire comme cela la cuisson sera plus rapide, 2 me paraît aisé).

Faire fondre une petite quantité de matière grasse dans la poêle et y verser une louche de pâte, y jeter quelques raisins secs gonflés et les recouvrir de pâte à l'aide de la fourchette. Faites des crêpes moyennement épaisses, pas trop fines.

Soulever la bouquette à l'aide d'une palette et quand la bouquette est cuite d'un côté la lancer en l'air pour la retourner (comme une crêpe!).

Quand elle est cuite, la déposer sur une assiette et sucrer (cassonade ou sucre fin, souvent on fait plusieurs assiettes de bouquettes, certaines sans sucre comme cela on les consomme plus tard réchauffées et on sucre après).

Remarques :

Je tiens cette recette de ma maman qui elle aussi l'a apprise quand elle était petite, c'est la recette traditionnelle des bouquettes liégeoises.


A Noël, on préparait toujours des bouquettes et celles-ci faisaient la joie des enfanfs et des plus grands parce qu'il arrivait souvent lors des réunions de famille que certains d'entre-nous mangent une bouquette "emmacrâlée" (ensorcelée en wallon liégeois), c'est-à-dire que le cuistot lors de la cuisson des bouquette y mettait du fil blanc.

On peut bien entendu s'en régaler à tout moment de l'année !

RIRE SE TIENT LE VENTRE Une légende affirme qu'une fillette avait fait sauter une bouquette si haut qu'on ne la retrouva que lors de la reoeinte du plafond... derrière un miroir !

Les bouquettes se conservent bien dans un endroit frais pendant plusieurs jours, on les prépare à l'avance ou la veille de Noël, chez nous la préparation des bouquettes faisait partie de la fête.

          Source: Marmiton

FLECHELien pour nous suivre sur Facebook: abonnez-vous à nos articles !

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans RECETTES
commenter cet article

commentaires