Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 03:57

 

Depuis deux semaines, vous êtes nombreux à suivre assidument les épisodes quotidiens du Tour de France. Le spectacle de ces jambes musclées et suintantes poussant de gros braquets dans les cols les plus difficiles de l'Hexagone vous impressionne, mais une question vous taraude. Pourquoi, diable, s'infligent-ils le supplice de l'épilation ?

Les raisons sont à la fois rationnelles et irrationnelles, mais pas par coquetterie !

Les raisons pratiques et hygiéniques

Le métier de coureur cycliste n'est pas sans risques. Entre les cols à gravir et les sprints, les chutes sont nombreuses. Si par malheur, notre sportif fait connaissance avec du goudron ramolli, il pourra ainsi retirer plus facilement ce qui se sera collé sur sa peau lisse. Et puis, il y a les éraflures et autres brûlures. Quand on n'est pas épilé, les croûtes qui se forment enferment les poils dans les plaies, ce qui risque d'entraîner une surinfection de celles-ci. Et un simple rasage n'est pas suffisant parce qu'on élimine que la partie extérieure du poil et pas la racine où peuvent se développer les bactéries.

Sur les routes surchauffées, l'épilation permet également à la sueur de mieux se répartir sur la peau et donc de lutter contre l'hyperthermie.

Cette chasse aux poils est aussi, et surtout, intéressante pour les coureurs lorsque ceux-ci doivent se faire prodiguer quelques soins. Une peau lisse a pour avantage lors des massages quotidiens de faire pénétrer la crème ou l'huile servant à préparer ou assouplir les muscles.

Les raisons irrationnelles

A côté de ces raisons pratiques se cachent d'autres explications moins rationnelles. Les cyclistes aiment montrer leur appartenance à un groupe. Des jambes vierges de toute pilosité leur permet de se distinguer d'autres groupes sociaux. Ils peuvent ainsi mieux révéler leurs muscles bien dessinés. Comme le fanatique de la petite-reine reste un grand séducteur, il s'imagine que les femmes préfèrent caresser des jambes douces que poilues.

D'autres avancent que les cyclistes s'épileraient aussi pour des considérations aérodynamiques. Mais cette affirmation peut être battue en brèche car, contrairement aux nageurs qui font la chasse aux poils pour les mêmes raisons, il n'y a qu'une influence marginale sur la résistance à l'air. 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article

commentaires

Laret. 01/07/2013 07:48

Je connaissais les"conditions aérodynamiques",mais je savais bien que ce n'etait pas par coquetterie.Bon lundi,Jean-Pierre