Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 06:38

 

shoahvignette L'élection d'une "Miss rescapée de l'Holocauste" suscite la controverse.

 

Ce soir-là, pas de lolitas en maillot de bain, mais des femmes au visage buriné, à la silhouette épaisse. Le poids qui sépare ces prétendantes à la couronne de leurs cadettes filiformes, ce n'est pas seulement celui des années, c'est aussi celui de l'horreur, de l'indicible, de la souffrance...

Quatorze femmes âgées de de 79 à 97 ans ont pris part, le 28 juin à Haïfa, en Israël, à un étonnant concours afin d'avoir l'honneur d'être élue "première Miss survivante de la Shoah". Sélectionnées parmi 300 candidates inscrites en "hommage aux victimes de la barbarie nazie", ces finalistes souriantes ont été présentées lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté 600 personnes, dont deux ministres Moshe Kahlon et Yossi Peled, qui a lui-même été déporté.

Présenté par ses organisateurs comme une "célébration de la vie", l'événement a aussi créé la polémique, notamment dans les milieux juifs ultra-orthodoxes. Dans un pays où vivent plus de 200 000 survivants du génocide (6 millions de juifs ont péri), beaucoup ont estimé que juger des femmes sur leur apparence physique était scandaleux.

Des ghettos aux paillettes

Colette Avital, présidente de la principale organisation israélienne de rescapés de la solution finale, a déclaré que cette idée "n'avait aucun sens" et lui semblait "macabre". Le responsable du concours, Shimon Sabag, s'est félicité de l'engouement pour cette manifestation. Selon lui, le jury (trois anciennes reines de beauté et une psychiatre spécialiste des traumatismes) a choisi les gagnantes en fonction de leur histoire personnelle, leur contribution à la communauté et la manière dont elles avaient rebâti leur vie après la guerre. L'aspect esthétique n'aurait compté que pour une infime partie des points.
shoahint
© Piccaya / Fotolia Camp de Concentration d'Auschwitz-Birkenau

Star d'un soir  o

Courageuse élégante en robe longue et escarpins vernis, Hava Hershkovitz, 79 ans, a remporté le titre et un week-end dans un hôtel de luxe. Elle a expliqué qu'elle avait 8 ans lorsqu'elle a été expulsée de chez elle en Roumanie en 1941 et envoyée dans un camp soviétique où elle est restée trois années.

"Cet endroit est plein de femmes victorieuses et nous permet d'attirer l'attention sur ce que nous avons vécu. Ce n'est pas facile à notre âge de se prêter au jeu du défilé et de l'écharpe, mais nous le faisons pour montrer à tous que nous sommes toujours là, même si Hitler a tenté de nous exterminer" a déclaré la lauréate. 

 

ex Journal des femmes Jeanne Boivin

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans PEOPLE
commenter cet article

commentaires

Laret. 16/09/2013 11:19

Dans ces courses à "l'élection de miss",il y a déja eu des démarches tres douteuses,de mauvais gout,de tres mauvais gout!!A bientôt,Jean-Pierre

pierre 18/09/2013 09:30



bonjour


vous avez raison


il y a même eu une élection de miss sans abri !


 


bonne jourée !