L’homme, dont le permis lui avait été retiré jusqu’en 2044, roulait néanmoins dans une voiture qui n’était ni enregistrée, ni assurée et à laquelle il avait joint des plaques d’immatriculation volées. Il avait en outre trop bu, indique le parquet de Bruxelles.

C’est la police locale de Dilbeek qui a remarqué l’homme dans la nuit de vendredi à samedi et a décidé de le contrôler. Le pirate de la route ne l’a pas entendu de cette oreille et a tenté d’échapper aux agents. Une course-poursuite a suivi.

Le parquet de Bruxelles a déféré l’homme devant un juge d’instruction, qui l’a placé sous mandat d’arrêt. Le chauffard doit passer jeudi devant la chambre du conseil de Bruxelles, où le parquet demandera son renvoi devant le tribunal de police.

 

Ex Lavenir