Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 06:25

WINDOWS-8.pngC'est un défenseur acharné du PC faceà Apple, mais après l'avoir installé, il a désinstallé Windows 8 qui ne convient qu'aux rares écrans tactiles et qui présente des lacunes difficiles à justifier. Voyez son expérience ici.

 

 

L'interface innovante... pour le tactile

Windows 8 a introduit une nouvelle interface, dotée de vignettes dynamiques qu'il faut faire défiler de droite à gauche sur l'écran. Cette interface moderne a été développée pour le tactile et est parfaitement adaptée aux tablettes (

dont l'excellente Surface, que nous avons testée) ou aux smartphones (avec Windows Phone). Sur ces produits, les vignettes sont agréables et apportent, à mon sens, un vrai plus face à Android (Google

) ou à iOS (Apple). Mais elles sont totalement inadaptées aux ordinateurs non tactiles comme le mien, avec lesquels l'utilisateur agit uniquement à l'aide d'une souris et d'un clavier.

Windows 8 a introduit une nouvelle interface, dotée de vignettes dynamiques qu'il faut faire défiler de droite à gauche sur l'écran. Cette interface moderne a été développée pour le tactile et est parfaitement adaptée aux tablettes (dont l'excellente Surface, que nous avons testée) ou aux smartphones (avec Windows Phone). Sur ces produits, les vignettes sont agréables et apportent, à mon sens, un vrai plus face à Android (Google) ou à iOS (Apple). Mais elles sont totalement inadaptées aux ordinateurs non tactiles comme le mien, avec lesquels l'utilisateur agit uniquement à l'aide d'une souris et d'un clavier. 

Dans l'interface de Windows 8, toutes les applications s'exécutent en plein écran. Il n'est plus possible d'avoir, en un coup d'oeil sur la barre des tâches, un résumé des logiciels ouverts. Impossible aussi de basculer de l'un à l'autre en un clic. Il faut désormais ouvrir la liste des fenêtres puis basculer vers celle que l'on veut ! Une action supplémentaire, pour une opération aussi simple, c'est totalement absurde. Autre exemple : pour arrêter l'ordinateur, il faut désormais ouvrir une barre sur la droite de l'écran, sélectionner "paramètres", puis "marche/arrêt" et enfin "arrêter". À croire qu'on est maso, chez Microsoft à Redmond. Sérieusement, qui a eu cette idée ? Imaginons un instant la scène : "Chef, je propose de rajouter un clic, vous en pensez quoi ?" Édifiant. Certes, sur une tablette, que l'on n'arrête pas mais dont on ferme simplement le rabat pour la mettre en veille, c'est pertinent. Mais sur un PC classique, vraiment, c'est contre-productif.

L'ancien bureau, une rustine

Tous les logiciels ne sont pas encore adaptés à l'interface Windows 8, et c'est bien normal : laissons un peu de temps à ceux qui veulent franchir le pas. Mais du coup, ces derniers mois, j'étais toujours ballotté entre l'interface moderne d'un côté et le "vieux" bureau Windows de l'autre. Alors que je consultais une application en plein écran, j'étais tout à coup renvoyé dix ans en arrière, pour ouvrir un logiciel non doté de la nouvelle interface, sur un bureau dépourvu de menu démarrer. Au passage, cette suppression du menu démarrer n'est pas un impératif technique, mais seulement une décision dogmatique de Microsoft pour imposer ses nouveautés. Le géant du logiciel oblige ses utilisateurs qui veulent retrouver le menu démarrer à installer une application tierce, par exemple Start8, vendue 4,99 dollars. Le genre de détail qui énerve. Sans compter que cela introduit un risque de sécurité supplémentaire sur l'ordinateur, le logiciel tiers n'étant pas forcément sécurisé.

Microsoft a décidé d'enfermer ses utilisateurs dans son interface moderne. L'ancien bureau est devenu une sorte de rustine, car sans le menu démarrer qui rassemble les raccourcis vers toutes les applications, il n'est plus du tout un espace de travail efficace. C'est sans doute une erreur stratégique, d'autant plus que l'offre en PC tactiles est aujourd'hui très faible et peu séduisante. Cela va évoluer, mais il faudra attendre deux ans, au bas mot, avant d'avoir une majorité de PC tactiles dans les chaumières.

Le Windows Store

Les concurrents ont tous leur magasin d'applications : App Store et Mac App Store pour Apple, Play Store pour Android (Google). Microsoft se devait de lancer son propre magasin d'applications pour Windows, en plus de celui qui existe depuis 2010 pour Windows Phone. Le Windows Store est en soi un progrès, puisqu'il permet d'installer très simplement des logiciels variés, en quelques clics. Mais il n'intègre que très peu d'applications, en comparaison avec ce qui est disponible pour Windows Phone, et surtout en comparaison avec la concurrence. Pas moyen, par exemple, de trouver une application Facebook. Allô ?!

Si le Windows Store reste simplement un choix supplémentaire parmi les différentes solutions d'installation de logiciels, ce sera très bien. Mais le fait que Microsoft essaie d'enterrer son ancienne interface (le bureau Windows) pousse à penser qu'il envisage de supprimer la possibilité d'installer des logiciels hors de son Windows Store. Et ça, ce serait incroyablement nul !

Le comportement

Au fil des semaines, j'ai acquis la désagréable impression que mon PC faisait un peu ce qu'il voulait. C'est ce que je n'aime pas sur un Mac, la sensation qu'Apple contrôle en partie mes actions, pour qu'elles correspondent aux scénarios prévus et non exactement à ce que je souhaite faire (chacun est différent, non ?). Quelle ne fut pas ma surprise de ressentir cela sur un PC ! La frustration du menu démarrer en est un exemple, car cela n'aurait rien coûté à Microsoft de le conserver. 

Mais il y a aussi d'autres éléments. Par exemple, lors d'une mise à jour de Windows, désormais il faut prendre garde à ses données, car le redémarrage se fait sans l'accord de l'utilisateur. Le logiciel prévient dix minutes avant, puis cinq minutes avant, laissant espérer une boîte de dialogue qui demanderait "voulez-vous redémarrer maintenant ?" et proposerait de reporter de quelques minutes. Comme au bon vieux temps. Que nenni ! Windows ne vous préviendra pas trois fois, et vous verrez un superbe message "redémarrage en cours" apparaître à la place de votre document très, très urgent. Suivront de longues minutes de mise à jour, avant et après le redémarrage, durant lesquelles l'utilisateur ne peut que regarder béatement la technologie agir.

La compatibilité

Comme souvent lors de la sortie d'un nouveau système d'exploitation, il y a de petits problèmes de prise en charge du matériel. Dans mon cas, c'est la carte graphique qui ne fonctionne pas bien : régulièrement, l'écran s'éteint et se rallume, Windows me prévenant alors que mes pilotes graphiques ont crashé, mais sans me proposer de solution. Merci pour l'info ! Cependant, je soupçonne le fabricant de mon portable (Sony) d'être responsable de ce fiasco d'affichage en ayant la très mauvaise habitude de ne pas mettre à jour les pilotes "maison" fournis avec ses ordinateurs. Quoi qu'il en soit, le résultat est le même pour moi, pauvre utilisateur : je suis plongé dans le noir dix minutes par jour. 

Conclusion

Windows 8 n'est pas mauvais, il est excellent. Il introduit une interface très innovante et fonctionne très bien, sauf pour de rares exceptions (ma carte graphique). Mais tout est gâché par la volonté de Microsoft d'enfermer ses utilisateurs dans des usages tactiles même s'ils ne disposent que d'un clavier et d'une souris. Et on s'inquiète aussi de l'avenir du Windows Store : il ne faudrait pas qu'il devienne le seul moyen d'installer des logiciels dans la prochaine version de Windows, par exemple. Pour conclure, n'oubliez pas qu'en dehors de Windows, sur les PC, il y a aussi Linux. Pour les nuls, Ubuntu permet aujourd'hui une installation et une maintenance très aisées, accessibles à tous.

ex Lepoint 

Partager cet article

Repost 0
Published by pierre - dans INFORMATIQUE
commenter cet article

commentaires

claudie 05/09/2013 19:37

Je suis une utilisatrice archinulle en informatique et me heurte aux problèmes de tous les internautes qui ont adopté Windows 8 et office 2013 sans rien comprendre aux explications avancées et aux
cheminements conseillés par des internautes émérites aux personnes en difficulté.
je vais donc revenir , avec le concours d'un ami informaticien, à Windows 7.

pierre 08/09/2013 08:26



bonjour



vous avez raison


j'ai fait pareil


 


bon dimanche !