Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 08:16

TAILLEUR-CISEAUX.jpgLes garçons des Cafés du Commerce ne s’étonnent plus d’assister aux longues et animées conversations des clients sur les différences de primes de leur assurance auto. Et là où l’incompréhension atteint des sommets, c’est notamment quand deux protagonistes habitant la même ville assurent la même voiture à des tarifs diamétralement opposés !

 

Le pourquoi de ces discussions sans fin

 

C’est que les automobilistes ne prennent souvent en compte que trop peu des éléments qui ont présidé à l’établissement de leur prime, ils se limitent la plupart du temps à la valeur et à la puissance de leur voiture, en ignorant bien d’autres !

 

Des réactions bien compréhensibles

 

Ceux qui croient en toute bonne foi qu’ils sont très financièrement désavantagés, voire exploités, incriminent aussitôt leur intermédiaire ou leur compagnie ou les deux. Mais trop souvent et malheureusement pour eux ils passent bientôt à autre chose, continuant à grever exagérément leur budget.

 

La crise actuelle n’arrange rien

 

En cette période d’impérieuses restrictions du train de vie, il est étonnant de constater que si peu d’assurés font régulièrement le point de ce que leur coûtent leurs assurances. En ce qui concerne plus précisément leur assurance auto, cela est souvent dû à son caractère obligatoire: «Je ne peux m’y soustraire, donc je paie ce qui m’est demandé et je suis tranquille.» Mais aussi...

 

Le manque d’information se paie très cher

 

Les montants surfaits de primes d’assurance auto payés chaque année se chiffrent en milliards,sans apporter aux automobilistes la moindre garantie supplémentaire. C’est d’autant plus regrettable que des moyens bien appropriés simples d’utilisation et accessibles à tous existent, grâce entre autres à internet.

 

La mauvaise solution à éviter

 

En cas de nécessité et pour parer au plus pressé, trop de Français font la part du feu en supprimant de leur contrat d’assurance automobile des garanties dont ils s’apercevront hélas en cas de sinistre qu’elles leur étaient indispensables. L’économie superficielle ainsi réalisée peut à l’extrême aggraver leur situation financière des années durant. Heureusement, une autre solution, idéale celle-là, existe...

 

Comparer régulièrement c’est gagner toujours

 

Le client a grand intérêt à utiliser, sur internet, les services d’un comparateur d’assurances auto qui le documente clairement et lui offre les meilleurs prix tout en lui garantissant indépendance et confidentialité des données personnelles qu’il introduit dans le système.

      age assurance auto

Une économie qui fait plaisir

 

Elle peut représenter jusqu’à 40 % de la prime initialement payée, ce qui compte dans le budget d’un ménage ! Il est important de préciser que ce gain réel intervient sans la moindre diminution de garantie. Il s’agit donc là d’un nouvel outil apportant gracieusement sa contribution à la diminution du coût de la vie !

 

      >>> suivez-moi sur Facebook, encore du nouveau rien que  pour vous

 

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans Assurance
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 20:57

interrogation-copie-1.JPGA bien choisir suivant votre situation personnelle, qui n'est pas celle de votre voisin.

Il est en effet primordial que vos contrats correspondent exactement à vous et à vos particularités EXCLAMATION 3

 

Les différentes couvertures des assurances autos sont multiples et variées, en plus de l'assurance de responsabilité civile. Vous les trouverez ici, clairement annotées.

Nous envisagerons successivement le cas de votre voiture personnelle, puis celui d'une voiture de location. Nous verrons quelles sont les différences, et comment les choisir au mieux, pour éviter tout souci.

ACCIDENT 2

Votre voiture

Voici l'éventail des couvertures possibles, qu'il s'agisse d'un usage privé ou d'un usage professionnel.

ACCIDENT VOITURE SUR LE TOIT

L’assurance obligatoiretrefle feuille en or

C'est celle de votre responsabilité civile, envers les tiers. Elle indemnisera ceux-ci à votre place si vous leur avez causé, par accident, un dommage matériel ou corporel.

Les assurances facultatives

Ce sont tous, celles qui offrent des garanties complémentaires :

° Pour votre voiture

Elles peuvent couvrir les dommages de tous accidents, l'incendie, le vol et les attentats, les événements climatiques et les catastrophes naturelles.

Certaines compagnies proposent aussi des assurances de dépannage et de rapatriement, ainsi que des remboursements de crédit voiture.

° Pour vous

La défense pénale et le recourt, suite à un accident, vos blessures, votre incapacité de travail ou votre infirmité, votre décès.

Une voiture de location

Les locations de véhicules sont spécifiquement règlementées, en ce qui concerne les assurances.

Dans le prix de la location d'une auto doit être comprise d'office, celui de la couverture de la responsabilité civile obligatoire. Elle est souscrite par la firme du loueur de voitures, pour tous les véhicules qu'il met à la disposition de ses clients.

Attention qu'elle est assortie d'une franchise, qui reste à votre charge et qui s'élève dans certains cas, à plusieurs milliers d'euros, mais que vous pouvez réduire ou supprimer, en payant une surprime.

En outre, elle ne vous couvre que pour les dommages que vous occasionneriez à un tiers, à l'exclusion de tout dégât à la voiture louée elle-même. Ceux-ci resteraient entièrement à vos charges.

C'est pourquoi il est très prudent de souscrire, pour la durée de votre location des assurances complémentaires facultatives, qui offrent les mêmes garanties, que celles mentionnées plus haut, concernant votre voiture personnelle.

EXCLAMAAAAAATION ET INTERROGATION COMIQUES-copie-3Les conseils

° Louer une voiture entraîne pour vous, l'obligation de la restituer dans l'état où elle se trouvait, lorsqu'elle vous a été livrée.

Veillez donc bien à l'inspecter soigneusement, extérieur et intérieur, au moment où vous la recevez et faites acter son état par écrit, sur papier à firme de la société de location.

Agissez de même, lorsque vous la rendez. Cela vous évitera bien des discussions.

° Lors de tout accident ou dommage au véhicule, faites établir un constat de police, en attestant les circonstances précises.

DIAMANT JAUNENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

 

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER, comme illustré ci-dessous.

 

 

orange car Autofirma contract 10509  


Repost 0
Published by Pierre-Oscar MULLER - dans Assurance
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 05:21
Les consommateurs y souscrivent et ils se croient bien assurés, mais c'est trop souvent tout le contraire et beaucoup trop cher.
 
0
© REA
Coût exorbitant, garanties limitées, difficultés à rompre le contrat… les assurances pour téléphones portables, que les distributeurs tentent de vous vendre en plus de l'appareil, sont en fait d'un piètre intérêt pour le consommateur, dénonce l'UFC Que Choisir, qui vient de publier une étude sur le sujet.

L'association critique tout d'abord le manque de transparence sur le contenu des contrats. Elle affirme avoir compilé de nombreuses plaintes de clients déclarant avoir reçu une présentation faussée des garanties. Ce, d'autant qu'il faut souvent signer le contrat avant de recevoir les conditions générales de ventes. Certains assurés disent même avoir souscrit à une assurance sans leur consentement.

Autre point noir, les conditions de résiliation. Dans le cadre de ces contrats, les consommateurs ne sont en effet pas protégés par la loi Chatel, qui oblige les assureurs à informer les assurés au plus tard 15 jours avant la date limite de résiliation. C'est donc au consommateur de penser à résilier, en envoyant un courrier au moins deux mois avant l'arrivée à échéance du contrat.

Attention aux exclusions de garanties

Si les garanties contre le vol, les pannes ou les dommages peuvent séduire les possesseurs de smartphones dernier cri, ces assurances sont en réalité truffées d'exclusions, déplore l'UFC, qui a étudié les offres de 8 distributeurs : Orange, SFR, Bouygues Telecom, Fnac, The Phone House, Carrefour, La Poste Mobile et LCL.

Ainsi, les pannes sont garanties par seulement 3 de ces acteurs (Carrefour, Bouygues Telecom et The Phone House). Même sélectivité pour les vols : si ceux avec agression ou effraction sont bien pris en charge par tous les contrats, les vols à la sauvette, eux, sont couverts par Orange, Bouygues Telecom et La Poste Mobile uniquement. La perte du téléphone, elle, est remboursée uniquement si l'on souscrit aux formules les plus onéreuses d'Orange et de The Phone House.

Rapporté à la valeur du bien, le tarif est bien plus élevé que pour une assurance auto

Pour bénéficier de ces garanties, les consommateurs paient un prix particulièrement élevé, relève l'association. L'assurance la moins chère coûte une trentaine d'euros par an, alors que le prix moyen d'un téléphone neuf est de 360 euros. Soit un rapport de 1 pour 12. Bien plus que pour une assurance auto, qui coûte environ 1/40ème de la valeur du véhicule (300 euros pour un modèle de 12.000 euros). Ce ratio atteint même 1 pour 1.000 en habitation.

Et c'est sans compter que la valeur du téléphone se déprécie particulièrement rapidement, réduisant d'autant l'intérêt de l'assurance. "Si un consommateur possédant un iPhone 3GS se le fait voler, l'assureur le lui remplacera par un appareil de la même génération, pas par un iPhone 5", explique Maxime Chipoy, en charge du secteur Banque-Assurance pour l'UFC Que Choisir.

De plus, contrairement aux idées reçues, les taux de sinistres sont assez faibles, pointe-t-il. Seulement 554.000 vols de téléphones mobiles ont été constatés en 2010, ce qui représente moins de 1% de l'ensemble du parc. Surtout, ce chiffre est en forte baisse : -17,2% par rapport à 2006.

Au final, ces assurances représentent donc une jolie manne pour les acteurs de ce marché.ARGENT BILLETS BCP 2

L'UFC Que Choisir estime que, sur les 432 millions d'euros de primes récoltées, seulement 77 millions sont redistribuées sous la forme de remboursement aux assurés. Soit un taux de sinistralité de 17,8%. On est loin des ratios observés en assurance auto (de 71 à 78%) ou habitation (de 64 à 80%).  

 

Ex CapitalFLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE:

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter

 

Repost 0
Published by pierre - dans Assurance
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 07:37

Elle est là pour vous protéger des difficultés de remboursement   ARGENT-ECHANGE-BILLETS.JPG

 

Les emprunteurs, surtout lorsqu'il s'agit de sommes importantes, se posent souvent cette même question :"que se passerait-il si je ne pouvais plus faire face à mes charges de remboursement en cas de grave ennui de santé, de chômage ou si je disparaissais ?" Heureusement pour eux, il existe une assurance spéciale qui couvre ces risques. Voyez-en les détails ici.

Comme ça marche ?

CNP Assurances Immobilier est le leader français de l'assurance emprunteur, qui concerne :

Celui qui emprunte en le protégeant lui et sa famille des aléas de la vie face à des obligations financières importantes et celui qui prête en lui garantissant la récupération du capital lui restant dû en cas de défaillance de son client.

Précision utile

Le contrat emprunteur concerne aussi bien les crédits à la consommation que les prêts immobiliers. Il n'est pas légalement obligatoire, mais l'organisme financier peut l'imposer s’il le juge nécessaire à l'accord d'un prêt.

Les risques couverts

Quatre garanties sont offertes par l'assurance emprunteur CNP :

  • Le risque décès par maladie ou accident.
  • Le risque invalidité.
  • Le risque incapacité de travail.
  • Le risque chômage.

La façon de procéder

Habituellement, c'est l'organisme financier prêteur qui prend l'initiative de déterminer votre profil d'emprunteur et les garanties qu'il est intéressant de souscrire dans votre cas précis :

  • Il remplit ensuite avec vous le formulaire de demande,
  • Il transmet cette proposition aux assurances CNP qui l'examinent,
  • CNP banque vous fixera dans un délai de 5 semaines maximum à partir de la date d'introduction de votre dossier complet.
  • En cas d'accord vous serez couvert le jour même de la signature de votre prêt.

Bon à savoirARGENT-PIECE-1-EURO.JPG

La garantie chômage n'intervient pas si c'est vous qui démissionnez de votre emploi. Si vous avez ou avez eu des problèmes de santé, introduisez votre demande d'assurance emprunteur anticipativement, avant même de signer une quelconque promesse de vente ou demande de prêt.

Vous pourrez ainsi agir par la suite en connaissance de cause sans risquer de devoir payer des dédits en cas de problème pour l'acceptation de votre assurance.

Si votre contrat CNP est accepté, ses conditions restent valables 4 mois.

Qu'en est-il des risques aggravés ?

Si votre état de santé pose problème, vous aurez recours à la convention aeras CNP, qui cherchera pour vous la meilleure solution adaptée à votre cas, afin de vous permettre de finaliser votre opération financière.

 

NOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER, comme illustré ci-dessous.

 

 

eurohousefirma contract 10509

Repost 0
Published by Pierre-Oscar MULLER - dans Assurance
commenter cet article
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 09:58

interrogation-copie-1ACCIDENT AVEC SECOURS  

 

Pour un vrai contact d'homme à homme et sortir de l'anonymat pour des contrats personnalisés vraiment adaptés rien que pour vous et pas du surgelé réchauffé !   

Ces dernières années, et surtout depuis l'essor prodigieux d'internet, les ventes en ligne se sont diversifiées et multipliées, sans compter. Il en est de même pour le secteur des assurances, qui a ouvert au public, de toutes nouvelles façons de comparer les offres, et de souscrire ses contrats, avec une facilité jamais atteinte jusqu'alors. Quid, du courtier ?

La définition du courtier

Qu'il soit une personne physique ou morale, c'est avant tout, un commerçant qui a pignon sur rue.

Il vend ses contrats d'assurance, sans être tenu par aucun lien d'exclusivité, avec aucune entreprise d'assurances, au contraire de certains agents souvent locaux, qui ne travaillent que pour une seule compagnie.

Bien que totalement indépendant, il a l'obligation, pour pouvoir exercer sa profession, de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle et d'obtenir une garantie financière, auprès d'une banque ou d'une compagnie d'assurances. Ceci au cas, où il serait tenu à la réparation de dommages subis de son fait, par un de ses clients.

Comment trouver un bon courtier en assurance auto ?

Une recherche dans les pages jaunes et sur Internet, site Csca.fr par exemple, vous fournira une liste de courtiers.

Peaufinez votre recherche

° Cherchez dans votre région, voire dans votre localité.

° Notez parmi les services offerts, ceux qui vous intéressent davantage.

° Visitez les forums sur internet.

° Interrogez amis et connaissances.

Pour bien choisir

° Visitez les sites Internet des courtiers qui retiennent votre attention.

° Faites-y des estimations d'assurances autos.

° Prenez des contacts téléphoniques pro forma, et demandez un tarif d'assurance quelconque, afin de juger de la qualité de l'accueil que vous recevez.

Les recommandations utiles

° Privilégiez les courtiers les plus proches de votre domicile : le contact sera plus aisé, et vous éviterez les frais d'appels et de longs déplacements.

° Voyez, si les heures d'ouverture de leurs bureaux correspondent à vos disponibilités.

Votre courtier sera le meilleur pour vous

° S'il vous offre la meilleure assurance auto correspondant parfaitement à vos besoins, après avoir déterminé ceux-ci, lors d'un entretien cordial.

° S'il vous présente des devis d'assurances, sans vous presser outrageusement.

° Si vous sentez qu'il se met à votre place, sans forfanterie.

Rendez votre courtier encore meilleur pour vous

° Ne lui confiez pas qu'un contrat. Il vous sera d'autant plus attentionné, si vous représentez pour lui un client important, et pas de passage.

° Créez des liens avec lui, mêmes, en dehors des relations strictement, d'affaires.

° Recommandez-le dans votre entourage, il vous en sera reconnaissant.

firma contract 10509Autobusiness executives

Repost 0
Published by Pierre-Oscar MULLER - dans Assurance
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 05:55

 

  Voir les choses autrement... et moins cher à distance et sur internet ! ATGENT FEMME OFFRE BILLETD EN EVENTAIL

En ces temps de crise, toutes les économies sont d'actualité !

 

Corona est une compagnie d'assurances belge qui existe, depuis plus de 75 ans. En 1974, elle est devenue, sous le nom de Corona Direct, le premier assureur direct belge. Dans cet article, nous allons découvrir comment et pourquoi, et aussi quelles sont les raisons de son succès, et les types de contrats qu'elle offre au grand public ?

Les différents types de compagnies d'assurances

Les compagnies traditionnelles

Ce sont les plus nombreuses. Elles travaillent à partir de leurs divers sièges d'exploitation, souvent régionalisés. Des intermédiaires, exclusifs ou non, leur apportent les contrats souscrits et gèrent les dossiers des clients sur le terrain.

Les compagnies directes

Contrairement aux premières, elles s'adressent directement à leurs clients à partir d'un siège central unique, donc, sans aucun intermédiaire. Elles gèrent leurs dossiers par courrier, par téléphone et actuellement sur Internet.

Elles recrutent leurs clients avec de très nombreuses publicités, dans tous les médias.

Les branches d'assurances pratiquées 

Les compagnies traditionnelles

Elles offrent un plus vaste choix, par rapport à leurs concurrentes directes. En effet, elles s'adressent non seulement aux particuliers, mais également aux entreprises de tous les domaines d'activité.

On peut y souscrire aussi des assurances très spécifiques, comme celles d'un précieux trophée sportif ou du gros lot d'une tombola.

Celles des compagnies directes

Elles s'intéressent essentiellement aux particuliers qui peuvent y souscrire, tous les contrats qui couvrent les risques de leur vie privée.

Qu'en est-il de Corona Direct ?

La pionnière en Belgique

C'est elle, une filiale d'un très important groupe financier belge, qui a inauguré l'assurance directe en Belgique, et ceci dès 1974.

Elle travaille à partir de son siège social unique, situé avenue de la Métrologie, 1130 Bruxelles.

Une compagnie très moderne

Elle maintient le contact avec ses clients, par les moyens de communication les plus modernes auxquels elle s'est adaptée avec bonheur dès leur avènement. Sa ligne téléphonique est ouverte 7/7 et 24/24 h.

Internet est naturellement devenu son principal canal de contact, aussi bien avec ses clients potentiels qu'avec ses clients existants.

Son site internet est un modèle du genre EXCLAMATION 3

Rendez-vous sur Corona Direct.be et vous y découvrirez :

  • Les différentes assurances offertes.
  • Les diverses tarifications, au centime près.
  • Des pratiques de module de calculs.
  • La possibilité de souscrire en direct.
  • Des informations d'actualités fréquemment mises à jour.
  • La possibilité de demander des renseignements par mail et même, de vous faire appeler à votre meilleure convenance.

Le cheval de bataille de Corona Direct

C'est l'assurance auto

C'est souvent ce contrat d'assurance obligatoire qui grève le plus le budget d'un ménage, et Corona Direct l'a parfaitement compris.

L'assurance au kilomètre parcouru

C'est une trouvaille de Corona Direct, dès 2006. Vous ne payez que, pour les kilomètres que vous avez effectivement effectués pendant l'année. L'économie peut atteindre 50%.

NOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER, comme illustré ci-dessous.

 

 

ARGENT-TIRELIRES-DEUX.JPG

LE SIGLE DE CORONA DIRECT

NOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE:

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de l'article, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by Pierre-Oscar MULLER - dans Assurance
commenter cet article