Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 11:49
Son succès ne se dément pas année après année et aucune autre marque n'est en mesure de lui damer le pion: ses concurrentes sont très loin derrière elle.
Jusque fin septembre, 440.546 nouvelles voitures ont été vendues.

 

Jusque fin septembre, 440.546 nouvelles voitures ont été vendues.

BRUXELLES - La Renault Megane reste la voiture la plus populaire en Belgique et est suivie par la VW Golf et la VW Polo, selon des chiffres de la fédération du secteur Febiac, couvrant les neuf premiers mois de l’année.

En 2011, ces trois modèles occupaient déjà le trio de tête. Sur les neuf premiers mois de l’année, environ 21.000 Megane ont été vendues contre plus de 15.000 VW Golf et 11.400 VW Polo. Le Belge aime les voitures européennes.

La première voiture provenant hors du continent européen est la Nissan Qashqai dont 5.566 exemplaires ont été vendus jusqu’en septembre.

Trois-quarts des voitures vendues en Belgique sont dotées d’un moteur au diesel.

Jusque fin septembre, 440.546 nouvelles voitures ont été vendues

.FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE:

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 05:54

Ils sont tous piétons à leurs heures, mais quand ils sont derrière leur volant, ils changent de comportement... et souvent pas en bien !

 

85 % des automobilistes s'énervent au volant.
85 % des automobilistes s'énervent au volant. Crédits photo : MARTIN BUREAU/AFP

À l'occasion de la journée mondiale de la gentillesse, les automobilistes ont été sondés sur leur comportement au volant. Bilan, ils ont du chemin à parcourir avant de pouvoir offrir une attitude responsable.

L'automobiliste développe une double personnalité. C'est ce que révèle une enquête commandée par MMA et réalisée par opinionway entre le 26 et 28 septembre dernier auprès de 1002 conducteurs. À l'occasion de la journée mondiale de la gentillesse, l'usager de la route a ainsi été interrogé sur les retombées de la gentillesse au volant. Or pour répondre, il fait le grand écart, tiraillé entre des pensées raisonnables et… la réalité. Ainsi Mr Jekyll pense qu'avec plus de gentillesse au volant, les routes seraient plus sûres et ils sont 87 % à en être persuadés. 79 % sont aussi convaincus que la gentillesse au volant est payante. Moins d'accidents, moins de consommation d'essence et moins de points perdus: telles sont les retombées positives.

Un automobiliste conscient de son comportement

Malgré toutes ces bonnes raisons, Mr Hyde prend le dessus. 85 % reconnaissent s'énerver et être agressifs au volant. 8 % d'entre eux avouent d'ailleurs manifester des signes fréquents d'agacement et 41 % de temps en temps. L'origine de cette grande nervosité au volant c'est l'autre!

Au palmarès de ce qui met les nerfs en vrille, l'impolitesse, les deux roues qui se faufilent ou encore les incontournables stationnements en double file qui bloquent le passage. Embouteillages, retards, chemins perdus mettent aussi sous tension notre automobiliste, un peu plus prompt, dans ce cas, à perdre son calme.

Le sondage révèle cependant que l'automobiliste est parfaitement lucide sur son attitude. Il sait qu'à s'énerver ainsi, il n'ira pas plus vite et 92 % reconnaissent que dans ce cas, ils peuvent prendre des risques. 78 % conviennent que l'agressivité, mauvaise conseillère, entraîne le non respect du code de la route.

L'enquête fat par ailleurs apparaître que les personnes plus âgées sont plus calmes au volant ainsi que les personnes n'ayant pas de contraintes liées au travail. 3 % enfin estiment que la gentillesse au volant est tout simplement une mission impossible!

Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 04:39

Voici une vision des futures voitures de la F1 telles que vous les verrez peut-être déjà lors du prochain championnat.


La F1 surfe sur les différentes évolutions technologiques et son apparence pourrait donc continuer à évoluer. Un graphiste a tenté d'imaginer la F1 du futur
Jacek Kolodziejczyk a dessiné la F1 de demain, l'imaginant plus vieilles de quelques années, en tenant bien sûr compte de la sécurité des pilotes. Cette inspiration, le graphiste est sans doute allé la chercher dans une vidéo mise en ligne par la FIA l'année dernière (voir ci-dessous), où l'on voit des tests de sécurité sur un cockpit. 
Son unique présence serait d'ailleurs une sécurité supplémentaire pour les pilotes puisqu'il empêcherait les accidents du type de celui de Felipe Massa, lorsqu'un projectile traine sur la piste. On rappelle égaleme nt que Dan Wheldon a perdu la vie récemment en Indycar tandis qu'Allan McNish est sorti presque indemne d'un crash tout aussi spectaculaire, lors des 24h du Mans, compétition au cours de laquelle les bolides sont munis de cockpits fermés.

Mais le design change complètement, pas seulement au niveau du cockpit. Les pontons sont plus larges et les entrées d'air plus importantes. Sur ce modèle, une Ferrari, le nez est plus arrondi que celui de l'actuel F150th et l'entrée d'air située au dessus de la tête du pilote est plus avancée. 

 

zx Ghnet.be

RSS des commentaires
14 RÉACTION(S)
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 05:02

F1GIRLS.JPG

  • Le plus grand nombre de participations sans victoire : triste performance à mettre à l’actif d’Andrea de Cesaris, pilote italien de 1980 à 1994, qui n’a connu aucune victoire au cours de ses 208 départs. Un serial looser.
  • Le plus grand nombre de courses gagnées sur une saison pour un constructeur : l’écurie McLaren-Honda établit ce record en 1988 avec 15 victoires sur 16 courses. Pour les matheux, ça signifie qu’elle n’a laissé échapper qu’une seule course.
  • Le plus grand nombre de championnats gagnés consécutivement : Ferrari est à l’honneur, victorieuse de 1999 à 2004. Une suprématie de 6 championnats de suite sur les 16 que l’écurie a remporté depuis ses débuts.
  • Le plus grand nombre d’abandons : avec ses 148 abandons sur un total de 208 départs, c’est encore Andrea de Cesaris qui se distingue dans cette statistique un peu honteuse. Un grand on vous dit.
  • Le record de vitesse d’une Formule 1 : un record non-officiel de 413 km/h a été établi par le pilote Alan van der Merwe au volant d’une BAR Honda sur une piste d’aéroport. Dans le cadre d’un GP (Italie 2005), c’est Kimi Räikkönen qui au volant de sa McLaren-Mercedes a atteint les 370,1 km/h.
  • Le plus grand nombre de victoires en Grand Prix : bien entendu Michael Schumacher avec ses 91 victoires sur 264 participations. Michael peut dormir sur ses deux oreilles, Alain Prost, deuxième avec 51 victoires n’est pas près de le dépasser. Il est tout de même talonné par Jean Alesi.
  • Le plus jeune et le plus vieux vainqueur d’un Grand Prix : Sebastian Vettel a remporté son premier GP à 21 ans (Italie 2008) tandis que Luigi Fagioli a fêté sa dernière victoire à 53 ans (France 1951). 32 ans d’écart donc. Un record de plus qui échappe à Jean Alesi, damned.
  • La course avec le plus gros pourcentage d’abandons : au Grand Prix de Monaco en 1996, 21 participants étaient sur la ligne de départ. 18 ont abandonné laissant donc seulement un podium dans la course.
  • Le plus grand nombre de podiums en une saison : un pourcentage de 100% pour Michael Schumacher sur l’exercice 2002 avec 17 podiums.
  • La plus longue distance parcourue en tant que leader : Michael Schumacher s’illustre à nouveau. Durant ses 24 126 km de pôle position, Michael n’a pu voir ses concurrents qu’au travers de ses rétroviseurs.
  • Moins lourde qu’une mini: le poids d’une F1 dépasse rarement les 600 kilos. Soit 100 à 200 kilos de moins qu’une mini premier modèle. Bon cela dit, la mini reste plus facile à garer en ville.
  • La F1, le meilleur des régimes: un pilote de F1 perd environ 3 à 4 kilos par course. Déshydratation, exposition à de hautes températures pendant plus d’une heure… Une F1 c’est un sauna sur roues en fait.
  • Bonus: Les bombes les plus « refaites »: il se murmure que les bombes-girls  des paddocks qui traînent autour des voitures sur la ligne de départ n’auraient pas toute un moteur d’origine… !!!
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 06:02

      Admirez Admirez ! 

 

Qu'elle est bien à son aise et comme elle a envie de partager !

 

      Une plantureuse réserve de charme pour une voiture de rêve !

Souriante, mais rigide !    

Classique et sur ses gardes !    

      Elle ne restera pas longtemps seule !

      Une vraie pêtresse de la corrosserie !

      Ca y est on embarque, mais gare au coup de la panne MENTEUR

      OOOh fragile, fragile, à manipuler avec délicatesse !!!!!!!!!!!!!EXCLAMATION 3-copie-3

NOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE:

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de l'article, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 19:27

Liège: flashé 33 fois à une moyenne de 240 km/h, il risque 99.000 euros d'amendes cumulées

A.B.

Magnifique arrestation de la part des policiers des autoroutes du poste d’Awans, en région liégeoise. Jeudi, ils ont mis hors d’état de nuire un véritable criminel de la route recherché depuis plusieurs mois. Ce Roumain de 32 ans au permis belge domicilié à Amay et circulant à bord d’une Audi A8 immatriculée au Luxembourg était recherché pour 33 excès de vitesse à une moyene de 240 km/h.

 Le Roumain circulait à bord d’une Audi A8.

Photo prétexte AP

Le Roumain circulait à bord d’une Audi A8.

'Dans son cas, le terme excès prend encore une dimension supplémentaire puisque cet inconscient a, entre le mois d’octobre 2012 et ce 21 février 2013, franchi, allègrement, la barre des 200 km/h à 33 reprises.

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 15:28

 

Une petite qui promet

Une Seat électrique en 2015

09

NOV

2011

Seat, la marque espagnole du groupe Volkswagen, annonce l’arrivée de modèles électriques. On attend une version Plug-in hybride pour 2015 . D’ici là, elle doit encore faire l’objet de largestests sur la voie publique.

EXCLAMATION2-copie-3

Seat joue sur deux terrains : le véhicule full électrique et la technique hybride, combinant un moteur thermique et une unité électrique. « Les clients sont à la recherche d’une mobilité durable, mais leurs besoins sont très diversifiés. C’est pourquoi nous croyons que le développement de deux types de technologies différentes constitue une bonne réponse », déclare le patron, James Muir.

Deux prototypes

Seat lancera dans quelques mois un programme d’essais de deux prototypes: l’Altea XL Electric Ecomotive et la Leon TwinDrive Ecomotive. Les autorités de Catalogne et de Madrid ont en effet reçu quelques exemplaires de ces véhicules et les intégreront dans leur flotte. L’Altea XL Electric Ecomotive reprend la base du monovolume compact de la marque. A une grosse différence près : les moteurs thermiques (essence ou Diesel) cèdent la place à un bloc électrique de 115 ch. Les batteries se nichent sous les sièges arrière et sous le coffre.

Cette disposition permet de conserver l’espace intérieur, tandis que des cellules solaires placées sur le toit assurent le refroidissement du véhicule lorsque l’auto est parquée au soleil. Un mauvais point toutefois : l’autonomie est limitée à 135 kilomètres. Pour les longues distances, le prototype Leon TwinDrive est mieux adapté : il parcourt 52 kilomètres en mode électrique, mais peut ensuite encore effectuer quelques centaines de kilomètres sur son moteur thermique.

Premiers tests avant la production

Seat compte lancer la production de véhicules électriques à moyen terme. Le premier modèle sera une version Plug-in hybride, qui apparaîtra en 2015. Un modèle full électrique suivra un an plus tard. Et l’ambiance sera chaude aussi à court terme dans les concessions Seat, car en un an de temps, la marque lancera 4 nouveaux modèles, à commencer par la petite citadine Mii

 

EX VROOM.BE

Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 15:46

 VW-PROTOTYPE.jpg

Dès 1936, des prototypes KdF-Wagen sont assemblés dans les ateliers Porsche. En 1948, D’Ieteren obtient l’importation exclusive en Belgique.

La voiture automobile est une invention européenne, mais c’est aux Etats-Unis d’Amérique, surtout avec les super-firmes Ford et General Motors, que la construction automobile a pris un essor extraordinaire tout au long du XXe siècle. Il y eut de nombreuses firmes produisant des voitures, des motocyclettes, des camions. Nous évoquons ici une des plus grandes.

Les origines de Volkswagen remontent à l’époque de l’ascension politique d’un certain Adolf Hitler. Nous sommes donc en Allemagne, au début de l’an 1931.

Une Allemagne humiliée par la victoire des Français, des Anglais et des Américains en 1918, une Allemagne meurtrie par une guerre perdue, mais une Allemagne qui se souvient aussi qu’elle a eu et qu’elle possède encore certains des meilleurs physiciens (Heinrich Hertz, Wilhelm Röntgen, Max Planck, Albert Einstein), chimistes (Adolphe von Baeyer, Hermann Staudinger, Fritz Haber) et ingénieurs, sans compter les musiciens et les philosophes, mais ceux-ci n’ont pas grand-chose à faire dans le monde de l’industrie et de la finance.

 

Et l’Allemagne possède un ingénieur de grand talent, dans l’ambiance très particulière de cette époque, Ferdinand Porsche (1875-1951), qui fonde, en janvier 1931, la société Dr. Ing. h.c. F. Porsche GmbH Konstructionsburo Für Motern. Il s’agit de concevoir et de fabriquer des voitures automobiles. A vrai dire, Porsche est né dans l’Empire Austro- Hongrois, en Bohème, et pas en Allemagne, mais c’est bien dans le pays de Goethe et de Planck qu’il s’installe, à Stuttgart. Porsche a déjà 56 ans quand il fonde son bureau d’ingénieur-conseil, et il a acquis une solide réputation de concepteur d’automobiles.

Il a notamment travaillé (depuis 1923) chez DMG (la Daimler Motoren Gesellschaft), où il a participé à l’évolution de la Mercedes. Ferdinand Porsche est davantage intéressé par les performances, par la vitesse, et il a d’ailleurs travaillé surtout sur des voitures de course ou de sport.

Quant à Adolf Hitler (un autre Autrichien qui est en Allemagne à cette époque), il a un rêve. Il en eut d’autres qui seront des cauchemars, mais celui-ci est plutôt sympathique. Il rêve que tous les Allemands possèdent soit une voiture, soit un tracteur !

 

Et, en 1933 - il est chancelier depuis le 30 janvier - Hitler lance un appel d’offres pour le développement et la construction d’une voiture populaire, ce qui se dit en allemand Volkswagen. La société de Porsche fait une offre, qui est acceptée, et en 1934 Ferdinand Porsche, connu pour ses voitures "haut de gamme", entreprend les études de développement d’une voiture à bas prix. En 1936, la société Volkswagen est constituée, qui va entreprendre la construction de la petite voiture voulue par le chancelier, à partir des plans et des calculs de Porsche. L’usine est inaugurée par Hitler lui-même le 26 février.

 

Dès cette année 1936, des prototypes de "KdF-Wagen" (KdF = Kraft durch Freude, ce qui signifie "force par la joie") sont assemblés à Stuttgart dans les ateliers de Ferdinand Porsche. La carrosserie, très caractéristique, a été développée par Erwin Komenda (1904-1966), un ingénieur autrichien. Décidément, la voiture qui symbolisera le génie mécanique allemand est d’origine très autrichienne ! La mise au point du véhicule se poursuit, et en 1938 a lieu le lancement commercial de la voiture Käfer KdF, par la société Volkswagen.

 

Le succès sera considérable avant-guerre et, bien plus encore, après-guerre. Le nom Käfer ("coléoptère") correspond bien à l’aspect de la petite voiture, et sera traduit en français par "coccinelle". La coccinelle est bien un coléoptère, d’ailleurs. En 1948, la société D’Ieteren obtient l’importation exclusive des produits Volkswagen pour la Belgique.

C’est une entreprise dont les origines remontent au début du XIXe siècle, avant même l’existence politique de la Belgique. En 1805, un atelier de charronnage était fondé par Joseph-Jean D’Ieteren, venant des Pays-Bas, à Bruxelles, rue de la Blanchisserie. Depuis 1930, la société D’Ieteren était l’importateur en Belgique des voitures et camions américains Studebaker.

 

C’est également en 1948 que Ferdinand Porsche propose au marché des voitures de sport une automobile sous son propre nom. Les Porsche seront un beau succès commercial. Ajoutons qu’en 1937, l’ingénieur Porsche avait répondu positivement à un autre appel d’offres de Hitler. Il s’agissait de construire un véhicule automobile assez différent de la Käfer. Hitler voulait que son armée dispose des meilleurs chars de combat possible, et il avait lancé un appel d’offres dont l’adjudicataire fut la société Henschel, associée à Porsche. Notre ingénieur a activement participé aux travaux de développement de l’engin, qui sera mis en service sous le nom Tigre en 1942. Un char très efficace.

 

En 1953, la société D’Ieteren commence l’assemblage de véhicules automobiles Volkswagen dans son usine de Forest, au sud de Bruxelles. Les coccinelles commencent à se répandre en dehors de l’Allemagne, et pas seulement en Belgique. En 1955, Volkswagen met sur le marché sa voiture Karmann- Ghia, un coupé pour les amateurs de conduite "sportive".

En 1960, la société Volkswagenwerk AG est créée. En 1961, elle lance la VW 1500, une nouvelle "coccinelle", aux lignes plus modernes, mais qui garde l’aspect du coléoptère. En 1970, la société Volkswagen Bruxelles SA est fondée par Volkswagen AG, qui a racheté l’usine de Forest à D’Ieteren.

Les années se suivent, et la coccinelle continue de se vendre, mais Volkswagen comprend la nécessité de proposer d’autres modèles au marché. En 1973, le constructeur allemand lance la Passat. En 1974, il lance la Golf. En 1975, il lance la Polo. En 1976, il lance la Golf Diesel. En 1979, il lance la Jetta.

 

En 1985, l’entreprise change de nom, et la Volkswagenwerk AG devient la Volkswagen AG. Le 28 novembre 2006, l’entreprise annonce la fin de la production de la Golf à Forest, ce qui émeut fortement l’opinion publique belge. On parle de la perte de 4000 emplois, sur un total de 5400. Ce "dégraissement" va bien avoir lieu, mais plus de mille emplois seront tout de même conservés.

En 2010, Volkswagen était classé deuxième constructeur automobile du monde, après le Japonais Toyota.

ex Lalibre.

 

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 15:30
 super pour les amateurs, car qui dit augmenter les ventes dit nouveaux modèles ! La crise ne frappe pas ls ventes des voitures de haut de gamme.
© ap

Le constructeur automobile allemand Porsche espère augmenter ses ventes de plus de 6,5% en 2012, a indiqué le responsable marketing du groupe, Bernhard Maier, dans un entretien dimanche à Automotive News Europe.

"L'année 2012 verra -si on se base sur un scénario économique stable - une augmentation de 6,5% du nombre de véhicules individuels vendus, à 66 millions d'unités selon (l'institut) Polk", a indiqué le responsable.

"Chez Porsche, nous voulons, selon notre tradition ancienne, nous développer encore mieux que le marché", a-t-il ajouté. Il a concédé des "incertitudes importantes sur le marché", notamment concernant "la vitesse à laquelle la crise internationale de la dette sera résolue".

En tout état de cause, Porsche est "très bien préparé pour compenser, dans une certaine mesure, une dégradation ou une amélioration" de la conjoncture économique, a-t-il assuré. Porsche sort de sa meilleure année en terme de chiffre d'affaires avec une hausse de plus de 20%, selon des chiffres provisoires, a-t-il encore souligné, avec 115.000 exemplaires livrés, contre 97.000 un an plus tôt, et un ancien record à 103.000 en 2007.

BRAVO

PORSCHE-PANAMERA.JPG


Outre la Chine (+67%), l'Asie du sud-est (+76%) et la Russie (+40%), le marché américain a été l'un des principaux vecteurs de croissance en 2011 et devrait encore l'être en 2012, "surtout dans la deuxième moitié, car la nouvelle 911 sera disponible", a souligné M. Maier. (afp)

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 10:29

 

Christophe Lejeune est fier de présenter son nouveau joujou : une Porsche Cayenne blanche qui fait office de taxi.

 

Christophe Lejeune est fier de présenter son nouveau joujou : une Porsche Cayenne blanche qui fait office de taxi.

 

EUPEN/VERVIERS, Belgique - Christophe Lejeune, taximan à Eupen, accueille ses clients à bord d’une Porsche Cayenne. Une voiture qui ne laisse personne indifférent.

Depuis le mois de juillet, une Porsche Cayenne blanche, intérieur en cuir beige, sillonne les rues eupenoises et des environs, apprenait-on auprès de nos confrères du Grenz Écho.

Cette voiture de prestige n’est autre que le nouveau taxi «flashy» de Christophe Lejeune. Fondateur il y a six ans de Taxi 7 à Dolhain, il est aujourd’hui à la tête des taxis Kistemann, à Eupen.

Habitué à rouler en Dacia Logan break, voilà que ce Spadois d’origine, à 39 ans, change radicalement de cachet et s’offre une Porsche Cayenne. Difficile maintenant pour lui de passer inaperçu.

«À la base, posséder une Porsche est un rêve d’enfant, explique le taximan. Cette marque a un côté mythique, sécurisant et elle est surtout très confortable. J’ai essayé ce modèle à Leipzig (NDLR : Allemagne) en mai 2011. J’ai ensuite attendu un an avant qu’on me livre la voiture. Après avoir fait toutes les démarches nécessaires, je l’ai utilisée comme taxi. C’était en juillet.» Et depuis le début de l’été, la voiture fait parler d’elle. D’une personne à l’autre, les réactions diffèrent. Il y a les heureux, fiers de monter dans une bagnole de prestige et il y a les choqués, «qui pensent que je suis juste un capitaliste qui aime l’argent», commente Christophe Lejeune.

Quels que soient les avis, le taxi Porsche marque les esprits et ne laisse pas indifférent. Les plus âgés apprécient aller faire leurs courses dans cette voiture confortable; les businessmen se rassurent avec un véhicule de luxe, représentatif de leur fonction; et Monsieur et Madame tout-le-monde sont curieux de se balader dans une voiture de ce type.

Mais posséder une telle voiture a un coût. Cette Porsche représente un investissement de près de 75 000 €. Il est donc question pour le taximan eupenois de prendre soin de son nouveau joujou. «J’utilise la Porsche pour les courses la semaine, jusqu’à 22 heures. Le week-end et la nuit, je roule en Dacia. C’est pour une question de sécurité; parce que la clientèle est différente d’en journée; et parce que les accidents sont plus fréquents la nuit. J’ai par exemple déjà perdu deux véhicules après des accidents de nuit. Je fais donc plus attention.»

Deux mois se sont écoulés depuis que Christophe Lejeune accueille ses clients dans son nouveau taxi. Un choix fait sans regret. Il n’y voit d’ailleurs que des avantages. «Vu le confort de la voiture, je sens une grande différence au niveau de mes maux de dos. Je n’ai plus aucun problème à ce niveau-là.»

Et pas de panique pour les clients, choisir une Porsche comme taxi ne coûtera pas plus cher. Christophe Lejeune a en effet tenu à garder les mêmes tarifs. 

Repost 0
Published by pierre - dans Automobiles
commenter cet article