Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • TOUJOURS DU NOUVEAU RIEN QUE POUR VOUS !
  • : Je mets constamment mon blog à jour pour vous satisfaire au mieux. Je réponds personnellement a tout commentaire qui m'est transmis par la rubrique en bas de chaque article. Je réponds aussi à tout message que vous envoyez par le CONTACT tout en bas de page. Je vous souhaite bon plaisir !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 06:20

Lance Armstrong avait des prédécesseurs dopés qui avaient fait l'actualité en leur temps. Voici les plus célèbres. 

TOP SECRET


. Ben Johnson: aux JO-1988 de Séoul, le Canadien Ben Johnson fait sensation  en remportant le 100 m en 9 sec 79, nouveau record du monde, devant la star  américaine Carl Lewis. L'annonce de son contrôle positif au stanozolol (stéroïde anabolisant) provoque un immense scandale, le tout premier lié au dopage dans l'histoire des JO.

. L'affaire Festina : la totalité de l'équipe Festina, dont sa vedette Richard Virenque, est exclue pour dopage organisé sur le Tour de France 1998. La suite de l'épreuve est rythmée par les descentes de policiers et les auditions de coureurs. Les équipes espagnoles quittent la course.

. L'affaire Balco: en juin 2003, l'Agence antidopage américaine (USADA)  reçoit un appel anonyme accusant des athlètes d'utiliser un nouveau produit  dopant, plus tard identifié comme de la THG, un stéroïde synthétique, mis au  point par la laboratoire Balco de Victor Conte. L'enquête fédérale conduira à  la chute de l'athlète Marion Jones, qui devra rendre ses 5 médailles (dont  trois d'or) des JO-2000 de Sydney et purgera une peine de six mois de prison  pour parjure. Le père de son enfant, Tim Montgomery, ancien recordman du monde  du 100 m, est pour sa part suspendu pour deux ans en décembre 2005 et met un  terme à sa carrière. Parmi la trentaine de sportifs compromis figure aussi la  vedette du base-ball Barry Bonds, condamné à trente jours d'assignation à  résidence pour obstacle au bon fonctionnement de la justice en décembre 2011.

. L'EPO aux Jeux d'hiver 2002: sept cas positifs sont recensés aux Jeux d'hiver de Salt Lake City alors qu'il n'y en avait eu qu'une poignée entre 1924 et 1998. Trois concernent des médaillés d'or en ski de fond, les Russes Larissa Lazutina et Olga Danilova et l'Espagnol Johann Mühlegg, qui sont contrôlés positifs à l'Aranesp, la dernière EPO de l'époque, grâce à la collaboration du groupe pharmaceutique la produisant.

. Affaire Humanplasma : aux Jeux d'hiver de Turin (2006), les carabinieri  saisissent dans le chalet des skieurs autrichiens du matériel servant à pratiquer des transfusions sanguines. Trois skieurs de fond et deux biathlètes seront finalement bannis à vie des JO. Un an plus tard, une enquête de la Fédération autrichienne de ski met en cause le laboratoire Humanplasma, qui reconnaîtra qu'une trentaine de sportifs (fondeurs, athlètes, cyclistes) ont effectué des prélèvements sanguins dans ses locaux, en-dehors des heures d'ouverture, de 2003 à 2006.

. Le dopage dans l'ex-RDA : en octobre 2007, le Comité olympique allemand  annonce avoir bouclé un programme d'indemnisation pour 157 anciens sportifs de  l'ex-République démocratique d'Allemagne (RDA) reconnus victimes de dopage  d'Etat.

Les athlètes ont reçu chacun quelque 20.000 euros, soit un montant  d'indemnisation de 2,9 millions d'euros au total.

Quelque 10.000 sportifs est-allemands ont été dopés de force entre 1970 et 1989, la plupart dès leur plus jeune âge. L'Oral Turinabol, un dérivé de la testostérone particulièrement utilisé en RDA, et d'autres stéroïdes ont entraîné notamment un changement de voix chez les femmes. A long terme, beaucoup témoignèrent des conséquences effrayantes du dopage : cancers, dérèglements hormonaux, infertilité pour certaines femmes, enfants anormaux pour d'autres.

. L'affaire Armstrong : le 24 août 2012 l'Usada radie à vie Lance Armstrong pour s'être dopé durant l'essentiel de sa carrière et efface ses résultats obtenus depuis août 1998, parmi lesquels sept victoires sur le Tour de France, entre 1999 et 2005. Pat McQuaid, le président de l'Union cycliste internationale (UCI) confirme cette sanction le 22 octobre.


 

NOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE:

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de l'article, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 03:57

 

Depuis deux semaines, vous êtes nombreux à suivre assidument les épisodes quotidiens du Tour de France. Le spectacle de ces jambes musclées et suintantes poussant de gros braquets dans les cols les plus difficiles de l'Hexagone vous impressionne, mais une question vous taraude. Pourquoi, diable, s'infligent-ils le supplice de l'épilation ?

Les raisons sont à la fois rationnelles et irrationnelles, mais pas par coquetterie !

Les raisons pratiques et hygiéniques

Le métier de coureur cycliste n'est pas sans risques. Entre les cols à gravir et les sprints, les chutes sont nombreuses. Si par malheur, notre sportif fait connaissance avec du goudron ramolli, il pourra ainsi retirer plus facilement ce qui se sera collé sur sa peau lisse. Et puis, il y a les éraflures et autres brûlures. Quand on n'est pas épilé, les croûtes qui se forment enferment les poils dans les plaies, ce qui risque d'entraîner une surinfection de celles-ci. Et un simple rasage n'est pas suffisant parce qu'on élimine que la partie extérieure du poil et pas la racine où peuvent se développer les bactéries.

Sur les routes surchauffées, l'épilation permet également à la sueur de mieux se répartir sur la peau et donc de lutter contre l'hyperthermie.

Cette chasse aux poils est aussi, et surtout, intéressante pour les coureurs lorsque ceux-ci doivent se faire prodiguer quelques soins. Une peau lisse a pour avantage lors des massages quotidiens de faire pénétrer la crème ou l'huile servant à préparer ou assouplir les muscles.

Les raisons irrationnelles

A côté de ces raisons pratiques se cachent d'autres explications moins rationnelles. Les cyclistes aiment montrer leur appartenance à un groupe. Des jambes vierges de toute pilosité leur permet de se distinguer d'autres groupes sociaux. Ils peuvent ainsi mieux révéler leurs muscles bien dessinés. Comme le fanatique de la petite-reine reste un grand séducteur, il s'imagine que les femmes préfèrent caresser des jambes douces que poilues.

D'autres avancent que les cyclistes s'épileraient aussi pour des considérations aérodynamiques. Mais cette affirmation peut être battue en brèche car, contrairement aux nageurs qui font la chasse aux poils pour les mêmes raisons, il n'y a qu'une influence marginale sur la résistance à l'air. 

Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 10:21

 

 

 Voici les chiffres tout à fait officiels. Qu'en pensez-vous en comparaison d'autres sports moins exigeants ?

 

Chris Froome

Chris Froome, le maillot jaune 2013


Prix pour les classements

Ce premier tableau reprend les montants distribués lors de l'arrivée finale sur les Champs-Élysées à Paris. La première place du podium rapporte 450.000 euros mais un tas d'autres primes sont octroyées sur base du classement général et également durant les étapes.

 

>>> lien vers les tableaux complets   

Général
Maillot jaune
Points
Maillot vert
Grimpeur Jeune Par équipes Combatif
1. €450.000 €25.000 €25.000 €20.000 €50.000 €20.000
2. €200.000 €15.000 €15.000 €15.000 €30.000
3. €100.000 €10.000 €10.000 €10.000 €20.000
4. €70.000 €4.000 €4.000 €5.000 €12.000
5. €50.000 €3.500 €3.500 €8.000
6. €23.000 €3.000 €3.000
7. €11.500 €2.500 €2.500
8. €7.600 €2.000 €2.000
9. €4.500
10. €3.800

Prix pour les étapes

A l'issu de chaque étape de la Grande Boucle, le vainqueur remporte 8.000 euros. D'autres récompenses sont attribuées aux premiers du sprint intermédiaire, au coureur le plus combatif ainsi qu'à l'équipe la plus rapide de l'étape.

Vainqueur étape ou
contre-la-montre
Sprint intermédiaire Combatif Equipe
1. €8.000 €1.500 €2.000 €2.800
2. €4.000 €1.000
3. €2.000 €500
4. €1.200
5. €830
6. €780
7. €730
8. €670
9. €650
10. €600

Les grimpeurs

Les premiers arrivés aux sommets des côtes classées touchent également des primes :

  Côte classée hors catégorie Côte classée 1re cat. Côte classée 2e 
cat.
Côte classée 3e cat. Côte classée 4e cat.
1. €800 €650 €500 €300 €200
2. €450 €400 €250    
3. €300 €150      

(nm/sdb) – Bron: letour.fr (Update 03.07.2013)

Source: Jobat.

Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 07:28

Maarten Tjallingii ok.jpg © Radu Razvan / Shutterstock.com

Du 30 juin au 22 juillet, les meilleurs cyclistes du monde pédalent pour se disputer la victoire du Tour de France. Financièrement parlant, que rapporte le Tour de France aux coureurs? en plus, bien entendu, de leur salaire habituel).

Victoire d'étape

Première place

€ 8.000

Deuxième place

€ 4.000

Troisième place

€ 2.000

Le gagnant de chaque étape remporte 8.000 euros. Pour les contre la montre, la prime est plus haute: le gagnant reçoit alors 10.000 euros, le deuxième 5.000 euros et le troisième 2.500 euros.

Maillot jaune

Vainqueur final

€ 450.000

Deuxième place

€ 200.000

Troisième place

€ 100.000

Celui qui porte le maillot jaune à Paris empoche 450.000 euros. Pour chaque jour où il a porté le maillot jaune, le coureur gagne également 350 euros. Les coureurs qui terminent en deuxième et troisième position ne doivent pas se lamenter : ils encaissent respectivement 200.000 euros et 100.000 euros. A partir de la 91e position, chaque coureur gagne 400 euros.

Maillot vert

Vainqueur final

€ 25.000

Deuxième place

€ 15.000

Troisième place

€ 10.000

Le meilleur sprinteur récolte un prix de 25.000 euros. La deuxième et la troisième place doivent se contenter respectivement de 15.000 euros et 10.000 euros. Le maillot vert rapporte également 300 euros par jour au coureur qui le porte. Le vainqueur d’un sprint intermédiaire gagne en outre 1.500 euros, tandis que ses dauphins en 2ème et 3ème place empochent respectivement 1.000 et 500 euros.

Maillot à pois

Vainqueur final

€ 25.000

Deuxième place

€ 15.000

Troisième place

€ 10.000

Le meilleur grimpeur empoche quant à lui 25.000 euros. 15.000 euros sont accordés à la deuxième place et 10.000 euros à la troisième. Les premier, deuxième et troisième coureurs à franchir le sommet d’une côte reçoivent également une récompense. Celle-ci dépend alors du type de la côte: 200 euros pour un col de la 4ème catégorie et 800 euros pour un col hors catégorie. En outre, chaque jour où l'un cycliste endosse le maillot à pois lui rapport 300 euros supplémentaires. 

Maillot blanc

Vainqueur final

€ 50.000

Deuxième place

€ 30.000

Troisième place

€ 20.000

Le maillot blanc récompense le meilleur jeune du Tour, jusqu’à l’âge de 25 ans. Le vainqueur remporte 50.000 euros, tandis que le deuxième et le troisième gagnent respectivement 30.000 euros et 20.000 euros. A chaque étape, le meilleur jeune 'du jour' remporte en outre 2.800 euros. 

Prix de la combativité: 20.000 euros

Vainqueur final € 20.000
Par étape € 2.000

Après chaque étape est désigné le coureur le plus combatif. Il reçoit 2.000 euros pour cette étape et peut démarrer la course le lendemain avec un dossard rouge.
A la fin du Tour, le prix de la combativité est attribué à l’un des coureurs. Celui-ci est récompensé d’une prime de 20.000 euros.

Meilleure équipe: 50.000 euros

La meilleure équipe du Tour peut compter sur un bonus de 50.000 euros. Après chaque étape, les temps des trois meilleurs coureurs sont enregistrés. Les coureurs de l’équipe qui obtient le meilleur score peuvent démarrer l’étape suivante avec un dossard jaune.

Primes exceptionnelles

Prix Henri-Desgrange € 5.000
Prix Jacques Goddet € 5.000

Il ne faut pas oublier les primes exceptionnelles. Le coureur qui franchira en premier le col du Tourmalet, le haut point du Tour, remportera le prix Henri-Desgrange, d’une valeur de 5.000 euros. Deux étapes du Tour passant cette année par le Tourmalet, les coureurs auront une deuxième chance de remporter un bonus, à savoir le prix Jacques Goddet, également d’une valeur de 5.000 euros. Henri Desgrange et Jacques Goddet furent tous les deux directeurs du Tour.

Total: 3,5 millions d’euros de prix

 

Au total, près de 2,3 millions d'euros sont attribués à travers les différentes primes du Tour.

 

De plus, plus d'1 million d'euros est prévu pour les remboursements de frais des différentes équipes (51.000 euros par équipe).

 

L'organisation du Tour de France débourse donc près de 3,5 millions d'euros en prrimes, bonus et remboursements de frais aux équipes et coureurs participants

 

soure Tour de France

Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 09:02
En 2007, triste cru avec les affaires Vinokourov et Rasmussen, les coureurs s’étaient élancés de Londres. Le peloton repassera par la capitale britannique lors de la 3e étape.

En 2007, triste cru avec les affaires Vinokourov et Rasmussen, les coureurs s’étaient élancés de Londres. Le peloton repassera par la capitale britannique lors de la 3e étape.

Après la Corse en 2013, ce sera à nouveau Outre-Manche, avec sans aucun doute un nouveau succès de foules ravies de l'aubaine.

 

Le Tour de France va à nouveau s’élancer depuis l’Angleterre. Sept ans après Londres, le peloton prendra le départ de Leeds, dans le Yorkshire.

L’annonce a été faite ce vendredi par les organisateurs. Après l’édition 2007, ce sera la deuxième fois de l’histoire que la Grande Boucle s’élancera d’Angleterre, le pays de Bradley Wiggins qui a remporté la course en juillet dernier.

Le départ de la première étape sera donné à Leeds, la capitale de la province du Yorkshire.

Londres, où le Tour avait connu un immense succès populaire lors de son départ en 2007, accueillera l’arrivée de la troisième étape, sur The Mall, au coeur de la capitale britannique.

« Pas prévu »

«Nous n’avions pas prévu de revenir aussi vite», a déclaré le directeur du Tour Christian Prudhomme. «Mais le succès populaire extraordinaire de l’été (la victoire de Wiggins et les JO) nous a amenés à cette décision».

Le Yorkshire a été préféré à Florence (Italie), la ville du campionissimo Gino Bartali né en 1914, et à Edimbourg (Ecosse), qui avait élargi sa candidature à d’autres parties du Royaume-Uni, notamment au Pays de Galles.

«C’est une très belle région que j’ai découverte au printemps dernier», a ajouté le directeur du Tour de France. «Elle se prête à différentes sortes de parcours, plat ou vallonné. De surcroît, la qualité de l’hébergement pour les coureurs est exceptionnelle».

ex Lavenir


Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 07:29

 

Dimanche, lors de la 14e étape du Tour de France entre Limoux et Foix, un petit malin a cru drôle de jeter des clous de tapissier sur la route. Résultat, pneus crevés et chutes à la chaîne ont émaillé la course, un coureur a même dû abandonner le Tour, victime d'une fracture de la clavicule. L'histoire du sport n'en est pas à son premier geste malveillant. Pis, ce sont souvent les sportifs eux-mêmes qui sabotent les compétitions.

Photo d'illustration.L'auto-sabotage

Lors du Tour de France 1963, Jacques Anquetil est à la traîne, et son directeur sportif ne voit qu'une solution pour qu'il refasse son retard : il lui faut un vélo moins lourd. Mais c'est interdit par le règlement, sauf en cas de souci mécanique. C'est alors que le mécano s'arrange pour sectionner discrètement le câble du dérailleur du coureur. Jacques Anquetil signale le problème, il récupère un vélo plus léger, refait son retard, remporte l'étape... et le Tour !

Petit bouton

Le pentathlonien ukrainien Boris Onischenko fait partie de la délégation russe aux JO de Montréal de 1976. Après la première épreuve, l'URSS est mal placée, et c'est lui qui se présente à la rencontre d'escrime. Il affronte l'Anglais Jim Fox et gagne sans souci. Mais le Soviétique semble avoir marqué des points sans toucher son adversaire ! L'incident est reporté, et le jury s'aperçoit que l'Ukrainien a dissimulé un petit bouton dans son arme qui pouvait déclencher le signal électrique à volonté...

Poivre et guidon scié

Histoires de dopage mises à part, le Tour de France est familier de la tricherie. En 1937, le coureur Robert Lapébie manque de chuter et se rend compte que l'on a scié son guidon. Les soupçons se portent sur un mécanicien belge de l'équipe de France. Le lendemain, par esprit de vengeance, les spectateurs français du Tour lancent du poivre dans les yeux des coureurs belges !

Gants à la crème

Si le coup des gants au plâtre est connu des boxeurs, on connaît moins celui des gants à la crème. En 1964, Cassius Clay n'est pas encore Mohamed Ali et doit affronter Sonny Liston, champion du monde poids lourds. Le premier met une raclée au second, qui profite d'un temps mort pour tartiner ses gants de crème cicatrisante. Cassius Clay est presque aveuglé et s'apprête à abandonner, mais il finit par l'emporter après la 7e reprise.

Créneau

Si Michael Schumacher est septuple champion du monde de Formule 1, il n'est pas réputé pour être le plus fair-play des pilotes. Lors du Grand Prix de Monaco en 2006, il dispute la pole position à Fernando Alonso. Dernier tour des qualifications : l'Allemand est en tête et, pour être sûr de garder la première place, il gare sa monoplace dans le virage et fait perdre de précieux dixièmes à l'Espagnol.

12e homme

L'équipe de Huracan Las Heras doit une fière chandelle à Fernando Espinoza, son gardien remplaçant. Lors d'un match de sixième division argentine contre le Club Atletico Union, Fernando Espinoza a surgi de derrière le but où il s'échauffait pour sauver les siens. Résultat, un simple carton jaune, un corner et, surtout, le match nul préservé.

 

FLECHENOTE IMPORTANTE A VOTRE SERVICE

 

Recevez automatiquement et gratuitement un message dès que je publie un nouvel article et soyez  ainsi le premier à être averti de sa mise en ligne, sans jamais recevoir ni publicité ni spam.

 

Indiquez simplement votre adresse mail dans la case sous la rubrique NEWSLETTER en bas de page, comme illustré ci-dessous. Vous pourrez vous désabonner dès que vous le souhaiteriez.

 

Je vous souhaite une très agréable lecture !

 

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, j'y réponds toujours par retour !

 

Newsletter

Inscription à la newsletter
Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 07:27

tourdefrance 2 Top 10 des vraies bonnes raisons de regarder le Tour de France

Le Tour de France, « le Tour » tout court, c’est une institution, un patrimoine culturel français.

Tous les étés, la grande compétition de la pédale et sa caravane nous signalent que l’été arrive. Et c’est encore plus vrai avec les étapes de montagne, moments clés de la course et de sa médiatisation. Au-delà des raisons purement sportives, il existe bel et bien des raisons pour passer une partie de son été devant la télévision à voir des mecs, aux maillots esthétiquement douteux, pédaler. Si, si.

  1. C’est un puissant somnifère: on défie quiconque de résister à la lente litanie d’une étape de plaine, surtout la première semaine. La prise d’antenne la plus tard possible, pour voir comme d’habitude un ou deux coureurs seuls dans une longue échappée de 150 bornes finalement se faire attraper comme des lapins de garenne par un troupeau de sprinters à leurs trousses. On se réveille après l’arrivée, la marque du canapé sur la joue.
  2. Un français n’a pas gagné depuis 25 ans: si ça arrive, vous pourrez dire que vous y étiez, que l’histoire s’est écrite devant vous. Certes les chances sont encore minimes cette année, pour ne pas dire pire. Allez faites quelque chose, dopez-vous au besoin, vous ne serez pas les seuls, mais ne nous faites pas regretter les heures investies devant le petit écran.
  3. Voir un mec souffrir, quand c’est pas toi, c’est pas si mal: enchaîner 5 cols, déjà en voiture c’est long, alors en vélo… Il ne suffit plus d’être heureux, il faut maintenant regarder les autres lutter comme des fous au-delà de l’effort humain pour apprécier son petit confort. Avec le Tour, tu es servi.
  4. Jean Paul Ollivier, commentateur star chez les mamies, vous apprendra que la dernière usine française qui fabrique des craies (de qualité) se trouve à côté de Limoges: utile non ? Ecouter Jean Paul Ollivier nous détailler les curiosités du coin, c’est le plaisir d’un voyage organisé et de la découverte, sans l’horreur des trajets en bus et la bouffe médiocre.
  5. C’est toujours intéressant de savoir quelle erreur fera tomber finalement Contador pour dopage, et à quelle étape: Al Capone était tombé pour fraude fiscale, ça peut être une histoire de détails. Pourvu que sa viande ne soit pas contaminée cette année, croisons les doigts. Ou son dentifrice, faut toujours se méfier du dentifrice.
  6. Vous aimez voir les progrès de la science en matière de dopage: ah il a l’air bien ce nouveau produit. C’est propre, rapide, et ça évite même visiblement la transpiration, c’est très complet. Les coureurs sont nickel pour les interviews, à peine essoufflés. La technologie pharmaceutique au service du sport, c’est beau un monde qui avance.
  7. C’est toujours bon pour le transit: voir 150 mecs pédaler pendant 7 heures face au vent sur une route toute droite avec des maillots qui piquent les yeux, ça fait ch….
  8. Vous voulez comprendre les raisons philosophiques ou cachées des millions de spectateurs sur le bord des routes et téléspectateurs quotidiens: il doit y avoir un truc. Forcément. Là on n’a pas encore trouvé, mais on cherche activement.
  9. Vous êtes au travail en juillet: forcément il faut bien s’occuper, c’est plus que calme, et vous avez déjà fait le tour des sites people. Votre patron vous avait bien demandé de dégager du temps cet été pour faire un peu de rangement dans les contrats fournisseurs, mais c’est une question d’envie. Le streaming légal pour le Tour de France, ça existe.
  10. Vous êtes golfeur. Et voir des mecs se faire aussi mal, pour gagner aussi peu, ça vous intrigue: sa propre souffrance est donc toujours relative.
  11. C’est ça, ou les rediffusions du « Renard » sur France 3: alors à choisir, va pour le vélo. Vous pourrez revenir sur la 3 dans une heure pour avoir les explications sur le crime odieux de madame Schmidt, cette pauvre dame qui n’aurait pas fait de mal à une mouche, et vérifier vos soupçons sur le boulanger.
  12. ex Topito
Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 07:17

EXCELLENT.JPGEXCLUSIVITE DERNIERE MINUTE: cette année, il passera par le célèbre circuit de SPA-FRANCORCHAMPS UN REGAL!!!

 

Unique et inimitable, cette course de tous les records !   

 

C'est l'épreuve cycliste reine, ce Tour de France qui passionne le monde entier. Son succès est tel que chaque pays a désormais le sien, mais qui n'atteint jamais son succès. Voyons-le ici tel qu'en lui-même, sans chiffres ni noms.

 

En 2012  il part de LIEGE, en Belgique où se disputeront 3 tapes variées.

Une organisation exemplaire

Il est courant de dire que le Tour suivant commence le lendemain du jour où le précédent s'achève. En effet, il y a tant de projets à finaliser, de problèmes à résoudre et de contacts à prendre que les organisateurs ont moins de jours de repos que les coureurs.

Ce que vous voyez

C'est la fête partout où il passe, la caravane qui vous amuse, les people qui s'y montrent ostensiblement et enfin, les coureurs qui passent si vite que les maillots spéciaux sont heureusement là pour que vous puissiez en reconnaître l'un ou l'autre.

Ce que vous ne voyez pas

C'est l'incalculable somme des efforts que nécessite ce spectacle exceptionnel et gratuit :

les mécaniciens qui travaillent la nuit pour entretenir, réparer et adapter les vélos.

Les soigneurs qui massent leurs poulains, éliminent les fatigues, réconfortent et encouragent.

Les ouvriers qui démontent stands et podiums pour aussitôt filer les édifier pour l'étape suivante.

Les secrétaires et attachés de presse qui bondissent d'un téléphone sur une communication internet pour que tout se passe bien.

Les techniciens de toutes disciplines qui peaufinent les outils de diffusion.

Vous n'avez pas vu non plus

Les incroyables efforts de ces coureurs qu'on appelle les héros, parfois même les forçats de la route :

leur préparation et leurs privations consenties toute une année durant pour être en forme au grand jour du départ.

Leur inquiétude quand ça va moins bien, leur déception et leur tristesse quand cela ne va pas du tout.

Leur révolte et leurs larmes lorsqu'ils perdent un des leurs lors de l'étape qu'ils partageaient avec lui.

Leur peine de quitter femme et enfants pour tout un mois comme s'ils les mettaient à l'écart.

C'était une façon de voir, tout simplement... 

L'équipe Bouygues Télécom à l'avant du peloton lors des ChampionnaMaillot Jaune

Repost 0
Published by Pierre-Oscar MULLER - dans SPORTS
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 15:08

 

Le Tour de France 2013 partira de Corse

Illustration Photonews

La centième édition du Tour de France partira en 2013 de Corse, a annoncé jeudi la société ASO qui organise la plus grande course cycliste du monde. 

Rédaction en ligne


L’île méditerranéenne n’a encore jamais accueilli le Tour de France depuis la création de l’épreuve en 1903.

L’annonce a été officialisée dans un communiqué par Paul Giacobbi, président de la collectivité territoriale de Corse, et par Christian Prudhomme, directeur du Tour.

ASO (Amaury Sport Organisation) a précisé, dans un communiqué, que les détails de ce Grand Départ seront donnés le 6 décembre lors de la présentation officielle de l’opération à Ajaccio.

La Grande Boucle fêtera en 2013 sa centième édition puisque la course n’a pu être organisée durant les deux guerres mondiales.

Selon le journal Corse Matin, trois étapes devraient avoir lieu dans l’île, de Porto-Vecchio à Calvi en passant par Bastia et Ajaccio, avant le retour sur le continent.

Tous les départements de la métropole à ce jour ont accueilli une étape du Tour, le dernier ayant été la Creuse (centre). Mais la course n’est encore jamais allée dans les deux départements corses qui forment une collectivité territoriale (Corse du Sud et Haute-Corse).

En 2012, le Tour partira de la ville belge de Liège.LIEGE PERRON

Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 11:00

 

 

"De mon temps, il n'y avait pas de grande prestation sans doping", l'ancien coureur allemand

BIELEFELD L'agence de presse allemande dpa a fait état vendredi d'une confidence faite par l'ancien vainqueur du Tour de France (1997) Jan Ullrich, qui aurait pour la toute première fois reconnu s'être dopé au cours de sa fructueuse carrière.

A la question "était-il possible à votre époque de réaliser des grandes prestations sans dopage dans le sport cycliste", l'ex-allemand de l'Est aurait en effet répondu "non". Et ajouté "celà compte pour moi aussi".

Jan Ullrich, aujourd'hui âgé de 38 ans, a été suspendu deux ans, jusqu'au 22 août 2012, pour son implication dans l'affaire Fuentes, par le Tribunal international arbitral du sport (TAS), en février. Cette affaire durait depuis six ans. Il avait toujours nié s'être dopé au cours de sa carrière (1994-2006). Même dans les moments les plus difficiles, notamment lorsque des preuves apparemment accablantes avaient été produites à son encontre.

Il n'avait pas interjeté appel lors de sa condamnation par le TAS. "J'ai commis des erreurs et je les paie", avait-il en effet déclaré. "Si c'était à refaire, j'agirais autrement. Mais je regrette quand même la longueur interminable de la procédure. Enfin c'est du passé désormais. Tout ce que j'espère, c'est que le cyclisme est aujourd'hui beaucoup plus propre qu'à mon époque. Je le crois, et je fais confiance à ceux qui l'affirment..."

Longtemps retiré avec sa famille dans sa villa suisse de Scherzingen, Jan Ullrich se montre à nouveau régulièrement en public. Il s'est engagé dans des projets sociaux, et l'organisation d'événements sportifs de masse locaux.

 

ex Dhnet

Repost 0
Published by pierre - dans SPORTS
commenter cet article